Science et recherche

Le mythe : La marijuana interfère avec les hormones sexuelles mâles et femelles. Ele peut provoquer la stérilité chez les femmes comme chez les hommes. Elle retarde le développement sexuel des adolescents. Elle produit des caractéristiques féminines chez les sujets mâles, et masculines chez les sujets femelles.

Le mythe : La marijuana peut provoquer une maladie mentale irréversible. Chez les adolescents, même son usage occasionnel peut provoquer des troubles psychologiques. Pendant la période d'intoxication, ses usagers se montrent irrationnels et leur comportement est souvent imprévisible.

Le mythe : La marijuana diminue la mémoire et les faculté cognitives. Sous son influence, les gens sont incapables de penser rationnellement et intelligemment. Son usage chronique provoque une détérioration mentale permanente.

Le mythe : La marijuana provoque un syndrome d'amotivation. Elle rend ses usagers passifs, apathiques et dépourvus d'intérêt pour l'avenir. Les étudiants qui utilisent la marijuana ont des résultats décevants et les employés deviennent improductifs.

Le mythe : La marijuana détruit les cellules du cerveau. Son usage à long terme altère de manière permanente la structure et les fonctions cérébrales, provoquant ainsi perte de mémoire, dégradation du système cognitif, détérioration de la personnalité et une productivité réduite.

Pages