Communiqués

Le Québec doit faire plus en rapatriant l’ensemble des responsabilités liées au marché du cannabis et dépénaliser tous les amateurs

Un micro pour tous les amateurs

Le Bloc Pot ne veut pas cautionner cet écran de fumée dans lequel le gouvernement québécois nous maintient et qui cache finalement une criminalisation plus insidieuse où davantage d'amateurs seront pénalisés.

Pour encadrer, il faut d’abord inclure et dédramatiser

Construisons notre propre forum !

L'UNACQ est convaincue que l’orientation actuelle mise de l’avant par le gouvernement fédéral et la posture qu’entreprend le gouvernement du Québec dans le dossier du cannabis sont erronées, nuisibles, contre-productives et au final entretiennent l’intolérance sous-jacente à la guerre à la drogue.

Un «forum d'experts» qui exclut les amateurs de cannabis

Ce forum est-il celui des prohibitionnistes ?

Une coalition citoyenne se mettra en branle dans les prochaines semaines afin d’organiser une voix forte et raisonnée face aux dérives annoncées par la posture des gouvernements d’Ottawa et de Québec. Cette coalition regroupe des amateurs du cannabis, c’est-à-dire des utilisateurs, sans oublier des producteurs et des marchands, de même que des individus et des organisations de la société civile.

Vive les jardins libres !

Affiche électorale pour l'élection partielle dans Gouin

Les électeurs de Gouin – surtout ceux qui apprécient le cannabis et qui représentent plus de 20 % de la population – ont une chance unique de marquer l'histoire en élisant le premier député du Bloc Pot.

Montréal, le 21 octobre 2015 - Le Bloc Pot prend acte de la victoire du Parti libéral du Canada. Comme plusieurs, nous nous réjouissons de l'ouverture d'esprit récemment démontrée par ce parti et considérons la décriminalisation de la possession comme un pas dans la bonne direction. Cependant, pas plus tard qu'hier, avant même le discours triomphal de son chef, M. Bill Blair, député de Scarborough, qui au sein du futur cabinet sera chargé de ce dossier chaud, disait sur les ondes du réseau CTV que "la marijuana peut être une drogue très, très dangereuse" et que le régime légal se devait donc d'être très strict. Il va sans dire que tels propos nous laissent perplexes quant à la réelle volonté de ce gouvernement de mettre fin à la prohibition.

Pages

S'abonner à Communiqués