Preuve que la criminalisation ne fonctionne pas !?

Le gouvernement Legault (to Jail) étudie;
peut-être que;
pourrait être envisagée éventuellement;
plusieurs groupes ont pris position *

Que de la poudre au nez, sniffer la ligne de parti, du bla bla bla !
(« S’il y a un domaine dans lequel le Québec est lamentable, c’est bien celui de la santé», a lancé François Legault.
La CAQ promet un médecin de famille à tous d’ici 12 mois. 4 août 2012) C'est bien 2012 pas 2021 ;O)

C'est un problème de Santé publique l'utilisation illégale de produits de pharmaceutiques, fléaux dangereux pour la santé physique et mentale à doses et surdose mortelles détournés de leur usage !

Un problème de Santé publique n'a pas besoin d'un «débat de société» ni de demander que la population réfléchisse aux conséquences ! On ne l'a pas fait pour le COVID-19 avec plus de 10 000 morts !

On n'a pas fait de «débat de société» pour laisser les industries du tabac et de l'alcool, protégés par la CAQ, rendre accro, malade et tuer légalement plus de 15 000 Québécois annuellement plus de 30 000 depuis l'élection de la CAQ!
L'acceptabilité sociale a suffit pour ne pas criminaliser les adultes de 18 ans et moins même si les méfaits sur la santé physique, mentale et économique dépassent amplement les revenus en taxes ?

Même si le cerveau ne sera pas complété avant 25-35 ans ?

Les drogues légales protégées par la CAQ, l'alcool et le tabac tuent prématurément plus de 15 000 Québécois annuellement par acceptabilité sociale ce qui est plus que tous les médicaments de pharmaceutiques prescrits à pochetée et répétition par les médecins et psychiatres détournés de leur usage.

On a vu ce que le pseudo «débat de société» de la CAQ sur le cannabis a donné !
Pseudo débat futile et avec possibilité de menace du bâillon par le celui qui est au et contre le bat !
Non satisfaits de criminaliser arbitrairement les adultes légaux de 18 ans.

Ils les ont sacrifié arbitrairement, ces adultes de 18-21 ans* aux organisations criminelles avec leur nombreux produits, contaminés, non réglementés, sans être renseignés sur leur puissance, pour le cannabis, même si plusieurs groupes ont pris position contre cet criminalisation irrationnelle ségrégationniste et sans étude rigoureuse scientifique sur des humains avec placébo suivi de tests cognitifs et répétée par des chercheurs indépendants.

Ce que les chercheurs et trouveurs Israéliens ont fait avec leurs études sur des humains suivi de tests cognitifs !
Alors que les médecins et psychiatres du Québec ont choisi de les occulter !
Ainsi que les deux commissions sénatoriales sur le cannabis. Le Dain et Nolin ?

Médecins et psychiatres qui n'ont jamais fait ni exigé d'études rigoureuse sur des humains en 20 ans d'usage légal au Canada, de cannabis et extraits thérapeutiques efficaces dont certains ont jusqu'à 99,6% de THC ?

Ils n'ont exigé aucune étude sur des humains pour savoir si un taux de THC élevé est plus addictif et cause plus de problèmes ?

Ce qui n'a pas empêché les médecins et psychiatres de radoter sans aucune étude rigoureuse sur des humains qu'un taux de THC élevé est plus addictif et cause plus de problèmes ?

Médecins et psychiatres qui sont à la recherche de publicité, visibilité et de fric ?
Qui ont préféré croire et radoter les sondages d'opinions non scientifiques, peu fiables.
Ils veulent être payés pour refaire les études sur des humains déjà existante !

Pas assez d'études ?
La Indian Hemp Drug Commission de 1893-1894 a entendu les témoignages de centaines de médecins autochtones et occidentaux sur les utilisations thérapeutiques du cannabis dans le traitement de tout, allant des crampes et des maux de tête à la bronchite et au diabète, ainsi que son utilisation comme analgésique pour les maux de dents et comme anesthésique mineur dans les chirurgies mineures, la Commission s’est rendu compte que « les médicaments à base de chanvre semblent être utilisés fréquemment maintenant aux mêmes fins pour lesquelles ils étaient recommandés il y a des siècles et de la même manière; en outre, de nombreuses utilisations de ces médicaments par les médecins autochtones correspondent à leur application dans la thérapeutique européenne.

Comment la populace pourrait "réfléchir aux conséquences" après les campagnes de peurs, terreurs, mensonges, stigmatisation, désinformations, science du ruisseau de chercheurs, médecins, psychiatres achetables dépendants ?

Effets de pervers: Les aînés(ées) si précieux ont plus peur du CBD de cannabis que des 5 à 10 médicaments par jour de pharmaceutiques, prescrits à pocheté et répétition, médicaments dont les effets secondaires indésirables nécessitent d'autres médocs ainsi que le sevrage douloureux et parfois mortel.

Autre effet pervers: En plus de la peur irrationnelle même si le cannabis thérapeutique efficace est légalement prescrits pour les personnes mourantes en fin de vie, il est trop dispendieux pour la majorité des malades alors que les médocs à effets indésirables et secondaires sont remboursés !

* Plusieurs groupes ont pris position !
Le Service de police de la Ville de Montréal:
Le SPVM "favorable" à la décriminalisation de la possession simple de drogues consommés illicitement.

Favorable: qui est animé d'une disposition bienveillante, de bonnes intentions ?

Perso je serais favorable à ce qu'ils commencent par cesser l'auto Omerta, qu'ils éliminent d'abord leurs corruptibles, rispou, racistes, sexistes, profileurs, zélés, etc. !

Cannabis : des experts en santé publique contredisent Legault
https://www.journaldemontreal.com/2018/11/28/cannabis-des-experts-en-san...

https://blocpot.qc.ca/fr/forum/5867

*Les 18-21 ans, plus grand nombre de consommateurs représentent des millions pour les organisations criminelles !
Dizaines de dizaines millions en bonus ce que la prohibition irrationnelle leur fournissait déjà ?
Même un gros consommateurs et surtout un auto-proclamé dealmaker prohibitionniste devrait comprendre cela ?

https://www.youtube.com/watch?v=WHho3_ZRKZ0

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.