Dix ans d'implication

Les acteurs oubliés du Club compassion de Montréal

Nous en avons encore la preuve aujourd'hui à la veille du dixième anniversaire de fondation du CCM puisque M. St-Maurice a invité à sa conférence de ce matin que les personnes qu'ils jugent bon d'y être, en oubliant étrangement de ne pas nommer ni inviter son collègue de l'époque, Monsieur Alexandre Néron.

Afin de rappeler à tous les événements qui ont mené à la formation du CCM, le petit groupe de militants et de militantes du Bloc Pot ont pris une décision importante à l'époque. En effet, ils constituèrent un organisme indépendant du Bloc Pot afin de ne pas brouiller les messages et permettre ainsi un plus large appui de la part des politiciens ou d'autres groupes sociaux.

Si nous regardons la situation des personnes malades ou souffrantes, il aurait été irresponsable d'accoler leur bien-être à une formation politique ou un candidat. Les membres fondateurs n'ont pas voulu faire de la politique sur les problèmes de santé sévères ou chroniques des usagers du cannabis thérapeutique.

Ce type de récupération faite par M. St-Maurice a mené en 2006 à sa séparation complète du CCM, puisque cet opportunisme politique ne concordait pas avec les projets et les objectifs du CCM. C'est ainsi que TOUS les associés du CCM se sont dissociés de lui, dont M. Néron! Ceci a eu comme répercussion positive la présence dorénavant de deux centres à Montréal dont un a ouvert une succursale à Québec.

Pour l'occasion, nous voudrions donc remercier tous ceux et toutes celles qui ont permis l'ouverture d'un tel club à Montréal. Également, nous tenons à souligner que le CCM existe toujours grâce à l'implication active de nouveaux associés, que le Bloc Pot salue. En dernier lieu, nous tenons à remercier tout spécialement les personnes qui ont poursuivi à bout de bras l'action du CCM malgré les arrestations faites en février 2000. Et finalement, un clin d'oeil chaleureux à tous les membres qui nous ont quittés;)

Pour le Bloc Pot, la criminalisation du cannabis récréatif est un frein à la recherche et à l'utilisation du cannabis à des fins médicales. Le chef du Bloc Pot, Hugô St-Onge, sera disponible au cours de la journée afin de commenter cette histoire en tant que militant fondateur du CCM et ancien associé de M. St-Maurice.

-30-

Équipe du Bloc Pot

Quelques noms pour nous souvenir de nos aidants naturels: Louise-Caroline, Caroline, Martine, Nicole, Huguette, Michèle, Mariève, Isabelle(2), Shantale, Alex, Benoît, David, FX, Hugo(2), Marc-André, Marc, Philippe, Pierre, Dominic, Normand, Patrick et Hilary (BC) et tant d'autres!

De plus, tout au long du mois d'octobre, le Bloc Pot présentera sur son site Web un historique des 10 ans du Club compassion.

La situation du cannabis thérapeutique au Canada n'est pas reluisante, et la seule et unique façon d'y remédier sera de mettre fin à la prohibition du cannabis récréatif, puisque ce dernier demeure l'objet de tous les préjugés établis depuis plus de 80 ans.