Cannabis : toxique ... mais moins que le tabac

Les personnes qui fument uniquement du cannabis ont moins produits chimiques toxiques dans leur sang et leur urine que les personnes qui fument du tabac.

Par Jean-Guillaume Bayard
Publié le 18.01.2021 à 13h30

L'ESSENTIEL
L'acroléine est un produit chimique toxique qui augmente les risques de maladies cardiovasculaires. La consommation de tabac augmente la présence d'acroléine dans le sang et l'urine tandis que le cannabis n'a pas d'influence.

Fumer n’est jamais bon mais le cannabis pourrait être moins toxique que le tabac. C’est ce que suggère une étude parue le 11 janvier dans le EClinicalMedicine, une revue de The Lancet. “La consommation de marijuana est en hausse aux États-Unis, un nombre croissant d'États la légalisant à des fins médicales et non médicales, y compris cinq États supplémentaires lors des élections de 2020, a expliqué Dana Gabuzda, auteur principal de l’étude. L'augmentation a renouvelé les inquiétudes concernant les effets potentiels de la fumée de marijuana sur la santé, qui est connu pour contenir certains des mêmes produits de combustion toxiques trouvés dans la fumée de tabac.”

L’acroléine, un produit toxique spécifique au tabac

La consommation de cannabis conduit à la présence de produits chimiques toxiques dans le sang et l’urine mais en plus faible quantité que chez les consommateurs de tabac. Parmi ces produits, on retrouve de l'acrylonitrile, l'acrylamide et, surtout, l’acroléine. La différence entre les fumeurs de cannabis et de tabac se situe essentiellement avec l’acroléine. Produit par la combustion de divers matériaux et facteur aggravant de maladies cardiovasculaires, sa présence augmente avec le tabagisme mais pas avec la marijuana. “Il s'agit de la première étude à comparer l'exposition à l'acroléine et à d'autres produits chimiques nocifs liés à la fumée au fil du temps chez des fumeurs exclusifs de marijuana et des fumeurs de tabac, et à voir si ces expositions sont liées à des maladies cardiovasculaires”, a poursuivi Dana Gabuzda.

La réduction de l'exposition à l’acroléine pourrait réduire le risque de maladie cardiovasculaire. “Ceci est particulièrement important pour les personnes infectées par le VIH, le virus qui cause le SIDA, étant donné les taux élevés de tabagisme et le risque accru de maladie cardiaque dans ce groupe”, ajoutent les chercheurs. L'étude a impliqué 245 participants séropositifs et séronégatifs recrutés dans trois études sur l'infection à VIH aux États-Unis, en raison des taux élevés de tabagisme et de cannabis dans ce groupe. Les chercheurs ont collecté des données à partir des dossiers médicaux des participants, des résultats d'enquête et des prélèvements sanguins et d’urine. La combinaison de ces ensembles de données leur a permis de retracer la présence de produits chimiques toxiques spécifiques au tabagisme ou au cannabis et de voir si certains sont associés à un risque accru de maladie cardiaque.

Le cannabis et le tabac sont toxiques

Les chercheurs ont découvert que les participants qui fument exclusivement du cannabis ont des taux sanguins et urinaires plus élevés de plusieurs produits chimiques toxiques tels que les métabolites du naphtalène, de l'acrylamide et de l'acrylonitrile que les non-fumeurs. Cependant, les concentrations de ces substances sont plus faibles que chez les fumeurs de tabac. Les chercheurs ont également constaté que les métabolites de l'acroléine sont élevés chez les fumeurs de tabac mais pas chez les fumeurs de cannabis. “Nos résultats suggèrent que des niveaux élevés d'acroléine peuvent être utilisés pour identifier les patients présentant un risque cardiovasculaire accru, a conclu Dana Gabuzda. La réduction de l'exposition à l'acroléine due au tabagisme et à d'autres sources pourrait être une stratégie pour réduire le risque.”

Commentaires

Le cannabis ne tue pas des millions de personnes annuellement !

Le tabac cause des millions de morts évitables acceptables culturellement, annuellement.

Pour la santé publique ou celle des actionnaires ?
Exception faite de pays où le cannabis, ses concentrés et sa culture perso sont enfin licite.
Les producteurs de cannabis sans dose mortelle sont des criminels !

Les producteurs industriels de tabac et d'alcool qui rendent accro, malade et tuent chaque jour, heure,
sont des dealmaker$, hommes d'affaires respectés avec plein de fric pour les lobby et les avocats pour étirer les poursuites ? Déjà Vu ! Étirer la procédure en sachant, que le produit pourrait, va, tuer les victimes avant le verdict ?

Les méfaits sur la santé physique et mentale coutent beaucoup plus cher que ce que ces produits rapportent !

Pas de criminalisation, pas de changement, augmentation de l'âge légal pour être reconnu comme un adulte ?
Au Québec le tabac protégé par la CAQ avec les 13 000 morts évitables acceptables, 45 par jour, l'âge légal 18 ans, permet d'acheter, de posséder, de consommer et la production de 15 kilos par personne adulte par foyer. Bonus pour ce produit mortel légal les consommateurs ont des endroits où ils peuvent en consommer.
Produit qui peut être consommé en présence d'enfants, comme l'alcool ?
Les publicités anti-nicotine/tabac ne s'adressent pas aux consommateurs de 12 ans la vraie cible !
Les deux doigts de l'annonce tabac devraient être utilisés aussi pour les campagnes concernant la prostate ?

La criminalisation par la CAQ et les Associations de médecins, psychiatres, pédiatres, policiers et policières, des adultes légaux de 18 ans de moins de 21 ans sacrifiés aux organisations criminelles, pour le cannabis seulement, les limitent au tabac et l'alcool promu par la SAQ et Éduc'alcool, et leurs méfaits évitables acceptables, pour ne pas être des criminels à 18 ans.

Avec 19 ans de consommation de cannabis non récréatif légal au Canada combien de décès pour l'utilisation de cannabis seul* ont causé de maladies cardiovasculaires ? Avec des milliers d'années d'utilisation ?

Si c'était scientifiquement prouvé avec des études, sur un nombre significatif d'humains, études répétées par des chercheurs indépendants, qui ont donné les mêmes résultats à chaque fois. Ce ne serait pas un ou deux enfants ou un chien qui ont consommé accidentellement du cannabis qui ferait la Une, le buzz ?

Parmi les nombreux bienfaits et usages multiples il y a différents modes de consommation qui réduisent les méfaits.
Les cannabis peuvent être consommés sous formes d'atomiseurs oraux, des capsules, huiles, ingrédients à cuisiner.
Produits offerts légalement par le monopole avec des concentrés très élevés sans dose mortelle.

Tabac non fumé options:
Tabac à priser
Le tabac à priser se présente sous la forme d’une fine poudre à aspirer par le nez, souvent vendue en petites boites métalliques. Comme toutes les formes de consommation du tabac, son utilisation est mauvaise pour la santé et peut provoquer une dépendance.

Tabac à chiquer et snus
Le tabac oral se consomme soit sous forme de tabac à chiquer ou à mâcher, soit sous forme de tabac moulu appelé snus. Ces deux modes de consommation du tabac peuvent rendre dépendant et comportent des risques pour la santé.

* Cannabis seul !
Combien de consommateurs de cannabis seul ne consomme pas aussi des drogues dures comme l'alcool ?
Au Québec avec 82% des consommateurs de 12 ans et plus qui suivent les recommandations de modération d'Éduc'alcool 2-3 consommation selon le genre, on peut supposer que plusieurs consomment aussi du cannabis ?

Alcool et maladies évitables acceptables:
« L’élévation de la tension artérielle avec la consommation d’alcool contribue à l’augmentation de la mortalité par maladie coronarienne et à l’augmentation du risque d’accident vasculaire cérébral. »

Et les médicaments d'ordonnance de pharmaceutiques dangereux pour la santé physique et mentale à dose mortelle:
Le risque d’intoxication avec des médicaments est bien plus grand, et on ne s’inquiète pas démesurément de ceux-ci pour autant. Par exemple, on recense environ 4000 cas d’intoxication par acétaminophène par année au Québec, ce qui représente environ 10 % de tous les cas d’intoxications, tous âges confondus.

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.