Cannabis au Québec, points de vente: moins de 50. Alcool: 5 526 923 au total.

Forums: 

TOUS les Québécois c’est environ 8 500 000 millions d’habitants et il y a 5 526 923 points de vente d’alcool au total (150.statcan.gc.ca 2019)

Hallucinant comme nombre 5 526 923 points de vente d’alcool au total ?

Qui oserait imposer 21 ans pour la consommation, l'achat et la production perso de l'alcool et ses méfaits sans causer d'émeutes révoltes ?

Modifier l'âge pour l'alcool c'est ce que Lionel Carmant avait échappé dit en anglais seulement,
On lui a imposé très rapidement le bâillon !
Il avait oublié que cela aurait été suicidaire d'imposer la nouvelle catégorie d'adultes à 21 ans avant l'élection.
Imaginez les fêtes, réunions de familles sans alcool pour les moins de 21 ans qui y avaient droit avant 18 ans.

Selon Fabrice Giguère porte-parole de la SQDC:

«La commande en ligne est disponible pour les clients des régions plus éloignées.
Cependant, les transactions en ligne ne représentaient que 8,2% des ventes totales de la SQDC au cours de l'exercice clos le 28 mars, un chiffre qui sous-tend l'importance des emplacements physiques pour capturer des parts de marché auprès des opérateurs illicites.»
«À la fin de cet exercice, le détaillant, SQDC, estimait avoir capturé 30% de part de marché sur le marché illicite.»

Seulement 8,2% de transactions en ligne démontre que les clients des régions éloignés préfèrent acheter localement leur produit récréatif de choix qu’ils peuvent voir, sentir, toucher, déguster.

70% pour le marché illicite qui profite de la générosité de l’autre dealmaker, qui leur a laissé, sacrifié par choix , Égo, les moins de 21 ans, avec la nouvelle catégorie d’adultes de 21 ans et plus, inventé par la CAQ et ses experts,
pour tenir une promesse, être plus sévère, en criminalisant les moins de 21 ans du Québec !
Sachant que les 18-24 ans représentent ce qui sera le plus payant pour le marché organisé soit le plus grand nombre d’expérimentateurs de consommateurs.

Imputabilité:
Les Responsables doivent rendre compte de leur politique,
et doivent réparer les dommages qu'il ont causés !

Nous ne verrons pas l’imputabilité qui revient à La CAQ et ses pseudos-experts dociles qui ont criminalisé les moins de 21 ans et leur parents.
Interdiction Caquiste de la culture perso:
Gagnant ! Gagnant !
Protection du monopole avec ses 30% du marché licite et les moins de 21 ans sacrifiés au 70% du marché illicite avec de nombreux points de vente et produits à offrir !

(Au Québec, la Loi encadrant le cannabis vise à prévenir et à réduire les méfaits du cannabis afin de protéger la santé et la sécurité de la population, particulièrement celles des jeunes. Elle a aussi pour objet d’assurer la préservation de l’intégrité du marché du cannabis.)

Avant c'était la prohibition qui profitait aux organisations criminelles ou non.
Au Québec c'est la pseudo-légalisation et la criminalisation de la nouvelle catégorie, les adultes de 21 ans qui va continuer d'enrichir les organisations criminelles ou non avec les moins de 21 ans !
Ce que "Votre gouvernement" et ses comités "d'experts" imposent pour "prévenir et réduire les méfaits du cannabis afin de protéger la santé et la sécurité de la population". Sans aucune étude sur des humains que des sondages et maison.
Ainsi que l'interdiction de la culture personnelle pour protéger le monopole !

Bonus !

Fréquence de l’usage de cannabis au Québec en 2019
Les données de l’EQC 2019 concernant la fréquence de consommation de cannabis chez les Québécois de 15 ans et plus indiquent que :

43,5 % des consommateurs en font usage moins d’un jour par mois;
20,6 % en font usage de 1 à 3 jours par mois;
24,0 % en font usage de 1 à 6 jours par semaine;
11,9 % en font usage à tous les jours.
Ces mêmes données présentées par groupes d’âge montrent que :

Chez les 15 à 17 ans, 78,4 % font usage de cannabis moins d’un jour par mois ou entre 1 et 3 jours par mois;
Chez les 18-24 ans, 10,4 % font usage du cannabis tous les jours;
Chez les 25-34 ans, 13,5 % font usage du cannabis tous les jours.

Modification de la consommation depuis la légalisation
Toujours selon l’EQC 2019, près de 3 personnes sur 4 (77,6 %) ayant consommé du cannabis dans les 12 mois précédant l’enquête ont indiqué que leur consommation n’a pas changé depuis la légalisation, alors que 13,4 % ont indiqué que celle-ci a augmenté et 9,0 % qu’elle a diminué.

Usage responsable :
43,5 % des consommateurs en font usage moins d’un jour par mois;
les 15 à 17 ans, 78,4 % font usage de cannabis moins d’un jour par mois ou entre 1 et 3 jours par mois;

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.