Le tabagisme augmente le risque de devenir schizophrène

Le tabagisme augmente le risque de devenir schizophrène !
A noter qu'ils n'utilisent pas "pourrait"* augmenter mais augmente !

Pourquoi (nous ne lisons pas autant sur ce lien dans la presse populaire) ?

Parce que l'indu$trie du tabac qui tue légalement 13,000 Québécois annuellement et cause des maladies physiques et mentales par acceptabilité sociale, est protégé par la CAQ, votre gouvernement, en laissant l'âge de 18 ans pour l'achat, la possession, la consommation et la culture de 15 kilos (30,000 cigarettes de 1/2 gramme chacune) par adulte par foyer et en ne les criminalisant pas pour ce produit, vice, aux nombreux méfaits qui dépassent les bienfaits !

Parce que les Associations de médecins, psychiatres et forces de police qui ont participé à la criminalisation des adultes de 18 à 21 ans et de les sacrifier aux organisations criminelles, ont plus de chances d'être publiés dans les médias à sensation avec le cannabis légal qu'avec ce produit légal, banal, létal, qui rend accro!

Parce qu'ils n'avaient aucune donnée scientifique probante ni étude sur des humains, double aveugle (insu), sur le cannabis, ils ont préféré se fier aux sondages d'opinions non scientifiques peu fiables et même maison de la CAQ !

Vous les avez cru aveuglément au point de les laisser criminaliser vos adultes légaux à 18 ans !
Alors que le cannabis thérapeutique légal depuis 20 ans au Canada, ou récréatif depuis plus de 1000 ans, ne tue pas ?

« C'est l'ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres. »
« Le principal fléau de l'humanité n'est pas l'ignorance, mais le refus de savoir. »
« Quand l'ignorance gouverne, le savoir s'exile. »

PS: Tabagisme Nouvelle approche pour convaincre les parents d'arrêter de fumer
Les cliniciens peureux ?

La plupart des parents sont ouverts à une discussion concernant leur tabagisme, poursuit le docteur Drouin. Mais malheureusement, ce sont des autres, de ceux qui répondront au pédiatre "de se mêler de ses affaires", dont le médecin se souviendra le plus et qui pourront le décourager d’aborder la question.

« Le problème pour les cliniciens, c’est que le goût qui nous reste dans la bouche, ce sont les expériences négatives, qui ne sont pas fréquentes, mais qui sont assez marquantes, a admis le docteur Drouin. Ça fait en sorte qu’il y a une peur* qui s’installe d’aborder le sujet de peur de se mettre les familles à dos. »

" Si vous ne supportez pas la chaleur, sortez de la cuisine ! "
" If you can't stand the heat get out of the kitchen ! "

Surprenant qu'ils n'aient pas accès aux produits de pharmaceutiques pour contrer leur problème ?
Il faudrait peut être leur faire passer des tests psychologiques avant de les engager ?

* COVID - La peur à fait faire des affaires qui n’ont pas de @#$%?& de bon sens !
Horacio Arruda, né en 1960 à Sainte-Thérèse, est un médecin et administrateur québécois. Spécialiste en santé communautaire, il est depuis 2012 directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint à la Direction générale de la santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

* "Pourrait", est presque toujours utilisé par les pseudos experts prohibitionnistes ségrégationnistes pour le cannabis !

https://www.youtube.com/watch?v=7yh9i0PAjck

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.