Le Malaise Cannabis - Des témoignages et des experts...

«Faut pas tomber dans la répression faut faire de l’éducation auprès des adolescents...si on retombe dans la répression on est pas plus avancé» La Dre Marie-Ève Morin la clinique Caméléon*

SAMEDI 17 OCTOBRE 2020
LE MALAISE CANNABIS

Notre attitude envers le cannabis pourrait faire obstacle au succès de la légalisation. Peut-on éliminer le marché noir et protéger nos jeunes? Pour y parvenir, il faut d’abord déconstruire le malaise qui entoure le cannabis. Ce documentaire s’attaque aux mythes et aux tabous qui caractérisent cette plante complexe, et aux stigmates auxquels font face ses consommateurs. Vertus thérapeutiques et cannabis médical, marché noir et dispensaires illégaux, prévention chez les jeunes, dépendance et réduction des méfaits: des témoignages et des experts, du Canada mais aussi des Pays-Bas, d’Israël, du Portugal et du Colorado, nous permettent d’y voir un peu plus clair.

50:57 Faut pas tomber dans la répression faut faire de l’éducation auprès des adolescents si on retombe dans la répression on est pas plus avancé

La Dre Marie-Ève Morin veut sauver la clinique Caméléon, qui offre une prise en charge globale des patients toxicomanes. « J’ai investi 450 000 $. Je n’ai jamais fait un sou ; je suis déficitaire depuis quatre ans », se désole-t-elle.

Commentaires

Médecins et psy ont choisi de tomber dans la répression !

Retour à la répression des adultes de 18 ans ! "Votre gouvernement"

« C’est clair, je ne me conte pas d’histoires. Des jeunes de 18 à 21 ans vont aller sur le marché noir acheter du cannabis. Mais je ne veux pas être connu comme le premier ministre du Québec à envoyer le signal que c’est banal de consommer du cannabis avant 21 ans. »François Legault. Qui a déjà été jeune ?

Ainsi, des jeunes âgés de 18 à 21 ans s’approvisionnent, avec la bénédiction de la CAQ appuyé par les associations de médecins et psychiatres, auprès de revendeurs et consomment des produits contaminés et non réglementés, sans être renseignés sur leur puissance. Pour protéger leur santé !?
Pour protéger les médocs de pharmaceutiques prescripts à pochetée et à répétition par ces Ass. ?

Carmant qui n'a jamais consommé de cannabis et qui à plus peur du cannabis sans dose mortelle que des produits inefficaces de pharmaceutiques ose recommander les comestibles qui sont interdits par son gouvernement prohibitionniste sélectif selon le produit légal qu'ils consomment qui a servi à criminaliser les adultes de 18 ans de moins de 21 ans. UN sondage maison peu fiable, non scientifique à suffit pour criminaliser les adultes de 18 ans.

«La peur à fait faire des affaires qui n’ont pas de crisse de bon sens !». Citation de Horacio Arruda.

Peur au point de préférer devenir complice des organisations criminelles
en leur sacrifiant les adultes de 18 ans de moins de 21 ans criminalisés !

Prétendre s'en prendre au marché illicite et leur sacrifier les moins de 21 ans pour protéger leur santé ?
Votre gouvernement ! Responsable et irresponsable !?
Votre gouvernement qui reproche à des producteurs de fournir le marché illicite, mais leur fourni des clients ?

Criminaliser les adultes de 18 ans de moins de 21 ans, pour les inciter obliger à consommer les produits légaux protégés qui rendent accros, malade et tuent des québécois chaque jour ! Produits publicisés dans les médias par la SAQ et Éduc'alcool qui reçoit de l'argent de la SAQ, qui recommande 2-3 consommations par jour et plus selon l'occasion comme étant de la modération et non combler une accoutumance dangereuse et mortelle pour la santé publique.

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.