Pétition en soutien aux ainés oubliés par le gouvernement fédéral

demander au gouvernement fédéral d’améliorer son soutien aux personnes âgées, oubliées lors des multiples annonces d’aide financière en lien avec la pandémie.

Actualités / Actualité
21 janvier 2021 - 13:36 | Mis à jour : 14:53
Pétition en soutien aux ainés oubliés par le gouvernement fédéral

Par Andréanne Lebel, journaliste

Trois organismes représentant les ainés du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie ainsi que les députés du Bloc québécois Maxime Blanchette-Joncas et Kristina Michaud unissent leurs voix afin de demander au gouvernement fédéral d’améliorer son soutien aux personnes âgées, oubliées lors des multiples annonces d’aide financière en lien avec la pandémie. Une pétition en ligne a été lancée à cet effet sur le site Web de la Chambre des communes.

Elle compte cinq revendications principales, dont l’adoption d’une hausse minimale de 10 % de la Sécurité de la vieillesse, l’adoption de programmes pour briser l’isolement des ainés, l’indexation des transferts en santé de 6%, reconnaitre Internet haute vitesse comme un service essentiel puis accélérer le branchement des régions mal desservies et aider les regroupements d’ainés à compenser la baisse de leurs membres, les pertes liées aux couts fixes et l’embauche de professionnels pour valoriser l’engagement bénévole.

Depuis mars 2020, les ainés ont reçu une aide maximale de 500 $. En 2021, les montants de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément du revenu garanti représenteront un revenu annuel d’environ 18 413 $. «C’est impossible de passer sous le silence le nombre élevé d’ainés qui nous ont contacté de différentes façons pour nous signaler leur détresse, leur insatisfaction et leur abandon par le gouvernement fédéral», explique le député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Ce dernier rappelle que la Prestation canadienne d’urgence, l’aide financière pour défrayer les couts des loyers commerciaux et les autres mesures d’aide du gouvernement fédéral ne s’adressaient pas aux personnes ainées. «Le Bas-Saint-Laurent demeure la région la moins bien branchée à Internet au Québec. On veut contrer l’isolement à travers certaines technologies mais les ainés qui demeurent dans nos communautés en milieu rural n’y ont tout simplement pas accès», souligne-t-il. Le député du Bloc québécois invite la population à être solidaire avec les ainés de la région en signant cette pétition.

Selon le président du secteur Rimouski-Neigette du Carrefour 50 + du Québec, Richard Rancourt, le bassin de bénévoles pour les organismes venant en soutien aux ainés est majoritairement formé de personnes âgées de 70 à 85 ans. Il estime qu’une «culture de peur» s’est installée pendant la pandémie, en raison de l’isolement des personnes considérées comme vulnérables à la COVID-19. La reprise des activités sera ardue. Il faudra stimuler à nouveau l’engagement bénévole. À la fin de la crise, un travail devra être fait afin de déconstruire la peur des rassemblements et des ressources professionnelles devront être déployées pour y arriver. «Sur le plan psychologique, cette pandémie, c’est un désastre», a-t-il lancé.

La vice-présidente de la Table de concertation des ainés du Bas-Saint-Laurent, Kathleen Bouffard, abonde dans le même sens. Elle souligne qu’il y a urgence d’agir auprès des ainés afin de briser l’isolement dans lequel ils sont confinés depuis près d’un an. Mme Bouffard ajoute que les sommes d’argent doivent aller directement dans la poche des personnes ainées et des organismes qui leur viennent en aide. Des projets sont développés présentement dans l’est du Bas-Saint-Laurent afin que des travailleurs de milieu rendent visite aux ainés afin de les accompagner et de les outiller, avec une approche de relation d’aide et de soutien à domicile.

» La pétition est disponible en suivant ce lien : https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-3106

Commentaires

Et le remboursement du cannabis thérapeutique efficace ?

Cannabis et concentrés efficaces sans dose mortelle mais non remboursé ?
Fait statistique: ce sont les aînés(es) qui consomment le plus de médicaments sur ordonnance.

« Une moyenne de 14 médicaments par résident dans les CHSLD. Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour. Les résidents des CHSLD du Québec ont chacun, en moyenne, près d'une quinzaine d'ordonnances différentes de médicaments.19 mars 2018. »

Les campagnes de peurs, mensonges, manipulation de faits et $cientifiques ont fonctionné !
Les ainés(es) craignent plus le cannabis démonisé, sans dose mortelle que les médicaments sur ordonnance.
Jusqu'aux bienfaits du CBD.

CBD qui n'exigera pas la prise d’autres médicaments qui peuvent provoquer ou aggraver d’autres états de santé.
En Israël leurs recherches sur des humains, dont le but est de procurer une expérience agréable peu importe son usage, pour le CBD a démontré qu'il n'interférait pas avec d'autres médocs. Test avec CBD seul et en mélange avec du THC à différents taux et dosages.

« L’intensité de la consommation de médicaments sur ordonnance, c’est-à-dire le nombre de médicaments différents qu’utilise une personne, était fortement associée à l’âge. Ainsi, de 3 % chez les 6 à 14 ans, le pourcentage de personnes prenant plus d’un médicament passait à 70 % chez les 65 à 79 ans. »

« Conformément à d’autres estimations canadiennes, la polypharmacie — prendre au moins cinq médicaments sur ordonnance en même temps — était la plus élevée chez les 65 à 79 ans (30 %). Parmi les 45 à 64 ans, la valeur correspondante était de 11 % et, chez les enfants et les jeunes adultes, la polypharmacie était rare, n’atteignant jamais plus de 1,5 %. »

« Si l’utilisation de plusieurs médicaments sur ordonnance en même temps peut augmenter le risque d’un événement médicamenteux indésirable, particulièrement chez les personnes âgées, la situation est parfois difficile à éviter, étant donné que la prise d’un médicament pour un problème de santé en particulier peut provoquer ou aggraver d’autres états de santé dont le traitement exige de prendre encore d’autres médicaments. »

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.