Autres partis

L'Itinéraire. Éditorial de Serge Lareault.

Les élections provinciales sont déclanchées et, encore une fois, une pluie de promesses verglassantes s’abat sur le Québec. Peu d’idées cette année. Alors que la pauvreté est la première préoccupation des Québécois, selon le sondage Léger Marketing 2006, les conditions sociales des plus démunis n’est pas le sujet privilégié des partis, sauf pour Québec Solidaire.

Métro, le mercredi 7 mars 2007
Par Mathias Marchal

Aux dernières élections provinciales, 100 000 Québécois ont voté pour les tiers partis. Cette année, avec l'essor de Québec solidaire et du Parti vert, trois autres partis plus marginaux luttent encore plus fort pour faire entendre leur voix sur l'île de Montréal et faire passer leurs idées.

Alors que 2007 sera assurément une année électorale à l'échelle provinciale, et peut-être aussi à l'échelle fédérale, voici l'heure du bilan national de l'année qui s'achève.

En renvoyant le dossier de la réforme du mode de scrutin au directeur général des élections, le ministre Benoît Pelletier a clôturé, il y a quelques jours, un énième cycle d'une interminable saga qui afflige la scène politique québécoise depuis le début des années 70.

Pendant plus de trois ans, le gouvernement libéral a remis de l'avant le projet de loi C-17 portant sur la décriminalisation, qui aurait de fait augmenté les sanctions pour la possession simple et les punitions pour la culture et le trafic.

Pages

S'abonner à Autres partis