Au café Chez Marijane, apportez votre joint

Le Soleil, dimanche 30 novembre 2003, p. A3

Montréal (PC) - Les policiers n'ont pas tardé à intervenir au café du Bloc Pot, Chez Marijane, un endroit dédié aux adeptes de la marijuana, qui a ouvert ses portes samedi midi rue Rachel à Montréal.

Vers 15h30, quelques heures après l'ouverture, les policiers ont procédé à l'arrestation de deux hommes qui seront accusés de possession simple de cannabis. Comme il s'agit d'infractions sommaires au code criminel, ils ont été libérés sur-le-champ.

Selon le chef du Bloc Pot, Hugô Saint-Onge, l'un des deux individus arrêtés est atteint de sclérose en plaques.

L'ouverture s'était déroulée sous surveillance policière et dans une atmosphère remplie de vapeurs illicites. Les policiers ont indiqué qu'ils effectueraient des visites régulières afin de s'assurer qu'aucune loi ne soit violée.

L'endroit, pour des raisons d'urbanisme, est officiellement considéré comme un local politique, le Bureau de consultation populaire du Bloc Pot, plutôt qu'un véritable café. Des activités politiques y auront lieu tous les jours. Le Bloc Pot dit vouloir mobiliser les utilisateurs de cannabis, susciter la solidarité, briser la peur, et engendrer le débat quant à la prohibition du cannabis. Selon Hugô Saint-Onge, celle-ci entraîne la persécution de 20% de la population.

Pas de vente

Le militant précise que le café ne vendra pas de marijuana et n'encouragera pas non plus ses clients à en fumer.

La police de Montréal a déjà indiqué que les clients fautifs s'exposent à une mise en accusation pour possession de cannabis. Hugô Saint-Onge explique que le Bloc Pot ne cherche pas à provoquer la police. Il souligne qu'en cinq ans de manifestations diverses, le parti n'a jamais eu de problèmes avec les forces de l'ordre.

M. Saint-Onge nie que l'existence du local Chez Marijane incite la population à commettre des actes illégaux. Il soutient ne faire d'aucune façon la promotion de la consommation de drogue.

On attendait entre 500 et 1000 visiteurs en cette journée d'ouverture.