Ils fabriquent des faux billets pour s’acheter un scooter...et petites plantations de zamal.

Forums: 

Zappiste:
La Zamal c'est le nom du cannabis "local" des îles,
poussé à l'extérieur.

C'est de la Sativa cultivé à partir des graines
en général récupérées sur des plantes soit hermaphrodites
ou pollinisées par des males laissés ou oubliés.
Le gag c'est: Zamal à la tête...

http://www.clicanoo.com/index.php?id_article=232440&page=article

Faits-Divers
Ils fabriquent des faux billets pour s’acheter un scooter
CLICANOO.COM | Publié le 30 décembre 2009

Les gendarmes de la brigade de Bois-de-Nèfles Saint-Paul, avec le renfort des hommes de la brigade de recherches et du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de la compagnie de l’Étang, ont procédé à l’interpellation de deux jeunes escrocs. Pour fêter la Noël, deux jeunes âgés de 22 et 21 ans, l’un manutentionnaire et l’autre intérimaire, voulaient acheter un cyclomoteur à un autre jeune qui leur en demandait 500 euros. N’ayant pas assez d’argent, ils ne baissent pas les bras et rivalisent d’ingéniosité. Ils font les boutiques et achètent une imprimante photocopieuse scanner couleur. Grâce à l’outil informatique, ils impriment dix faux billets de 50 euros. Rendez-vous est pris avec le vendeur de moto le soir du 26 décembre. Dans la pénombre de la nuit, le vendeur ne remarque pas que ses acheteurs lui ont refilé de faux billets. Le lendemain, il se rend dans une station-service et effectue des achats sans problème. Ce n’est qu’un peu plus tard, grâce à un commerçant du centre-ville de Saint-Paul, qu’il découvre qu’il s’est fait arnaquer. Il se rend alors à la brigade de gendarmerie de Bois-de-Nèfles, où il habite, pour déposer plainte. Les deux jeunes acheteurs du scooter, et donc fabricants de faux billets, sont confondus. Lors de la perquisition, les gendarmes retrouvent à leurs domiciles la fameuse imprimante, un faux billet de 50 euros mais aussi quatre pieds de cannabis chez l’un et sept pieds chez l’autre. Placés en garde à vue, ils reconnaissent les faits et, pour leurs petites plantations de zamal, se défendent en expliquant que ce n’est que pour leur consommation personnelle. Laissés libres, les deux jeunes escrocs ont écopé d’une convocation devant un officier de police judiciaire (COPJ) pour escroquerie et détention de cannabis pour le 11 juin prochain.

Van H.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.