"les influences génétiques sur l'utilisation de drogues ne sont pas spécifiques aux drogues individuelles...

Forums: 

http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7441

Des facteurs génétiques communs pour la consommation d'alcool et de cannabis
PsychoMédia - Publié le 22 décembre 2009

L'utilisation et l'abus d'alcool et de cannabis sont influencés par un même ensemble de gènes selon une étude publiée dans la revue Alcoholism: Clinical & Experimental Research.

En 2008, une importante étude a montré qu'aux États-Unis 41.8% des étudiants de dernière année du niveau lycée ou secondaire (12e année) rapportaient avoir fait usage de cannabis. Bien que la consommation pouvait être très occasionnelle pour plusieurs, 5.4% disaient consommer tous les jours, rapporte Carolyn E. Sartor de l'Université de Washington, coauteur de l'étude.

"L'ingrédient actif du cannabis, le THC, imite les cannabinoïdes naturels produits par le cerveau", explique Christian Hopfer de l'Université du Colorado. "Le système des cannabinoïdes est important pour l'apprentissage, la mémoire, l'appétit et la perception de la douleur. La plupart des utilisateurs de marijuana ne développeront pas d'addiction, mais environ 1 sur 12 le fera."

Les chercheurs ont mené cette étude avec 6,257 personnes, dont 2,761 paires de jumeaux, âgées de 24 à 36 ans.

Plusieurs des facteurs génétiques qui contribuaient à l'utilisation d'alcool contribuaient aussi à l'utilisation de cannabis. De même, les symptômes de dépendance à l'alcool et ceux de dépendances au cannabis étaient liés à certaines des mêmes influences génétiques. Pour l'alcool et le cannabis, la majorité des facteurs génétiques qui contribuaient à l'utilisation contribuaient aussi aux symptômes de dépendance.

"En d'autres termes, dit Hopfer, "les influences génétiques sur l'utilisation de drogues ne sont pas spécifiques aux drogues individuelles, mais semblent influencer une tendance générale à utiliser des drogues. Ce qui est important à noter parce qu'il y a une tendance à étudier les drogues séparément (alcool, tabac, cannabis, cocaïne, etc.).

"Le fait que très peu d'influences environnementales sur l'utilisation de l'alcool et du cannabis, ou sur les symptômes de dépendance, peuvent être attribuées à des sources communes indique qu'il peut y avoir des distinctions importantes entre les facteurs environnementaux qui influencent la consommation de ces deux substances", indique Sartor.

-------------------------------------------------------

http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7370

La consommation régulière d'alcool ou de cannabis liée à l'impulsivité
PsychoMédia - Publié le 03 décembre 2009

Les étudiants universitaires qui consomment régulièrement du cannabis ou de l'alcool sont plus impulsifs que les non-consommateurs, selon une étude de l'Université d'Almeria (Espagne).

Les chercheurs en psychologie Pilar Flores et Flor Zaldívar ont mené cette étude avec 575 étudiants, hommes et femmes, dont 21% étaient des consommateurs réguliers de cannabis, 32,5% prenaient de l'alcool et 34,6% ne prenaient ni alcool ni drogues. La consommation était influencée par le sexe: 62,5% des hommes consommaient régulièrement du cannabis ou de l'alcool comparativement à 45,5% des femmes. Les hommes consommaient aussi de plus grandes quantités.

L'impulsivité était mesurée dans 3 catégories: l'impulsivité motrice, l'impulsivité cognitive et l'impulsivité non planifiée. L'impulsivité cognitive était définie comme une tendance à donner des réponses rapides, en particulier dans des tâches impliquant des réponses incertaines, et donc à faire plus d'erreurs. L'impulsivité motrice était définie comme une tendance à agir sans penser et à être entraîné par l'élan.

L'impulsivité cognitive était plus grande chez les consommateurs de cannabis et d'alcool que chez les non consommateurs. Mais l'impulsivité motrice n'était plus importante que chez les consommateurs de cannabis.

La relation entre consommation de substances addictives et impulsivité reste à clarifier, précisent les chercheurs. Il n'est pas clair dans quelle mesure l'attitude impulsive est une cause ou un résultat de la consommation.

Psychomédia avec source:
Medical News Today

Zappiste:
En conclusion:
«La relation entre consommation de substances addictives et impulsivité reste à clarifier...»
«Il n'est pas clair dans quelle mesure l'attitude impulsive est une cause ou un résultat de la consommation.»

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.