L'Injustice De L'Arrêt Des Fleurs Séchées Dans L'Expérimentation Du Cannabis Médical En France

Le CIRC dénonce fermement la décision et exprime son soutien à Madame Valérie Védère

L'Injustice De L'Arrêt Des Fleurs Séchées Dans L'Expérimentation Du Cannabis Médical En France

L’INJUSTICE DE L’ARRÊT DES FLEURS SÉCHÉES DANS L’EXPÉRIMENTATION DU CANNABIS MÉDICAL EN FRANCE
Vous êtes ici :
AccueilRevue de presse
Communiqué de presse L’injustice de l’arrêt des fleurs…

Communiqué de presse
Revue de presse
Thérapeutique

Cannabis médical - France - arrêt des fleurs séchées

Le Collectif d’Information et de Recherche Cannabique (CIRC) dénonce fermement la décision récente de retirer les fleurs séchées de l’expérimentation du cannabis médical en France. Cette décision, qui prive brutalement des patients d’un traitement essentiel, est le résultat d’un chantage du ministère de l’Intérieur sur celui de la Santé, « pas de fleur ou rien », comme l’a témoigné le Pr Nicolas Authier dans un tweet récent.

Cette injustice flagrante met en péril la qualité de vie d’une centaine de patients qui ont bénéficié des vertus thérapeutiques indéniables des fleurs de cannabis séchées. Ces patients, dont certains souffrent de douleurs neuropathiques chroniques ou de crises paroxystiques, ont vu leur quotidien transformé grâce à ce traitement expérimental.

Le CIRC souligne que cette décision brutale a été prise sans alternative adéquate pour les patients. Les fleurs séchées offraient un soulagement rapide et efficace, particulièrement adapté pour traiter les crises aiguës et les douleurs neuropathiques. Le retrait de cette option thérapeutique cruciale prive les patients d’un traitement essentiel.

Nous appelons à une action collective pour défendre les droits des patients du cannabis médical en France. Il est impératif que le gouvernement reconsidère sa décision et garantisse l’accès continu des patients à des traitements qui répondent à leurs besoins spécifiques. Les patients ne devraient pas être contraints de choisir entre la souffrance, des traitements inefficaces ou d’autres illégaux.

Le CIRC exprime son soutien à Madame Valérie Védère, qui a adressé une lettre ouverte et un communiqué de presse aux autorités pour exprimer son profond désarroi face à cette décision. Nous demandons des explications claires sur les raisons de ce retrait et des mesures concrètes pour rectifier cette injustice.

Il est temps que la France rejoigne d’autres pays progressistes en reconnaissant pleinement les bienfaits thérapeutiques du cannabis médical. Les patients doivent pouvoir accéder à des traitements qui répondent à leurs besoins spécifiques, et le combat pour la reconnaissance et l’accessibilité du cannabis médical en France doit continuer jusqu’à ce que tous les patients bénéficient du soulagement auquel ils ont droit.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.