C’est maintenant possible de se faire livrer du cannabis à son domicile

L’objectif de la SQDC est d’améliorer l’accessibilité des produits sécuritaires, tout en rivalisant avec ceux qui proviennent de trafiquants.

C’est maintenant possible de se faire livrer du cannabis à son domicile
TVA Nouvelles| Publié le 18 juillet 2022 à 18:01 - Mis à jour le 18 juillet 2022 à 18:12

La Société québécoise du cannabis (SQDC) offre maintenant la livraison à domicile dans les régions de Québec et du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Depuis le début du mois de juillet, il est possible de recevoir sa commande de cannabis dans un délai de 90 minutes. Et, ce, grâce à l’application Éva, qui se compare à Uber, mais en version québécoise.

L’objectif de la SQDC est d’améliorer l’accessibilité des produits sécuritaires, tout en rivalisant avec ceux qui proviennent de trafiquants.

Toutefois, la majorité des consommateurs questionnée par TVA Nouvelles ne semblait pas être intéressée par ce nouveau service.

«Peu importe. La plupart du temps, je commande en ligne», a réagi un citoyen.

«Je pense que le monde était pas mal habitué de se déplacer. Je ne sais pas si ça va changer», s'est demandé un autre.

«J’ai un char. Je vais le chercher moi-même», a dit un consommateur.

Ce service de livraison est disponible tous les jours pour un coût de 9$.

Commentaires

À peine 10 lignes ! Et si c’était pour la SAQ ?

Rien à voir avec les grèves

À peine 10 lignes ! Et si c’était pour la SAQ ?

Si ça avait été la SAQ il y aurait eu de la publicité dans les médias, des party !

« L’objectif de la SQDC est d’améliorer l’accessibilité des produits sécuritaires,
tout en rivalisant avec ceux qui proviennent de trafiquants. »

Et des autres provinces aux produits sécuritaires qui ont harmonisé où le cannabis est légal aux 18-19 ans.

Pour rivaliser ?
La livraison à domicile et la possibilité de recevoir sa commande de cannabis dans un délai de 90 minutes.

Des trafiquants et des parents qui refusent de sacrifier leurs adultes de 18-21 ans aux organisations criminelles et méfaits des CAQ pour une promesse électoraliste, se servent déjà des produits licites, sécuritaires de la SQDC.

Certains parents ont choisi les trafiquants, et/ou en produire, pour boycotter les méfaits dangereux des CAQ.
Et/ou acheter d'autres provinces qui ont harmonisé où le cannabis est légal aux 18-19 ans.

La différence ce sont les taxes !
Les trafiquants ne paient pas de taxes.
Les trafiquants, parents responsables, qui utilisent les produits SQDC ou d'autres provinces paient des taxes.

Si vous achetez un gramme d'un trafiquant vous êtes un criminel !
Alors que la CAQ peut fournir 20 000 000 $ millions trimestre non taxés à 9,975%, aux organisations criminelles.

La loi Canadienne permet: partager jusqu’à 30 grammes de cannabis légal avec d’autres adultes !
30 grammes qui est le maximum légal à acheter par jour par adulte à la SQDC.

COVID
La représentante de la SAQ aux produits intoxicants, mortels, cancérigènes, addictifs, qui coutent plus en méfaits sur la santé, physique, mentale et économique, que leurs revenus disait qu'ils avaient aussi la livraison comme la SQDC aux produits récréatifs et thérapeutiques efficaces qui rapportent beaucoup plus que leurs méfaits bénins non mortels.

C’est pas faux mais c’était une livraison à l’auto seulement.

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.