Une commission des Nations Unies reclassifie le cannabis, qui reste toutefois toujours considéré comme nocif

Forums: 

Le CBD a joué un rôle de premier plan dans les thérapies de bien-être ces dernières années et a donné naissance à une industrie d'un milliard de dollars.

3 décembre 2020
Droit et prévention du crime

En examinant une série de recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la marijuana et ses dérivés, la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) a décidé de retirer le cannabis du tableau IV de la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 - où il figurait aux côtés d'opioïdes mortels et addictifs spécifiques, y compris l'héroïne, reconnus comme ayant peu ou pas d'objectifs thérapeutiques.

Les 53 États membres de la CND, l'organe central de décision des Nations Unies sur les drogues , ont voté pour retirer le cannabis des listes de contrôle les plus strictes- où il a figuré pendant 59 ans - qui décourageaient même son utilisation à des fins médicales.

Avec un vote de 27 voix pour, 25 contre et une abstention, la CND a ouvert la voie à la reconnaissance du potentiel médicinal et thérapeutique de cette drogue, bien que son utilisation à des fins non médicales et non scientifiques reste illégale. De plus, selon des informations parues dans la presse, la décision pourrait également conduire à des recherches scientifiques supplémentaires sur les propriétés médicinales de la plante.

Six recommandations de l'OMS

En janvier 2019, l'OMS a dévoilé six recommandations concernant l'inscription du cannabis dans les traités des Nations Unies sur le contrôle des drogues. Alors que les propositions devaient à l'origine être votées lors de la session de mars 2019 de la CND, de nombreux pays avaient demandé plus de temps pour étudier les approbations et définir leurs positions, selon les informations dans la presse. Le vote a ainsi suivi presque deux années de réflexion intensive et détaillée.

Parmi les nombreux points de l'OMS, l’Organisation a précisé que le cannabidiol (CBD) - un composé non toxique avec 2% ou moins de tétrahydrocannabinol (THC, la substance qui crée une dépendance) ne devrait pas être soumis à des contrôles internationaux. Les États membres ont rejeté cette recommandation pour diverses raisons, y compris l'argument que le CBD n'est pas actuellement soumis à un contrôle international et qu'il n'est donc pas nécessaire d'agir. Le CBD a joué un rôle de premier plan dans les thérapies de bien-être ces dernières années et a donné naissance à une industrie d'un milliard de dollars.

À l'heure actuelle, plus de 50 pays ont adopté des programmes relatifs au cannabis médicinal, tandis que le Canada, l'Uruguay et 15 États américains ont légalisé son usage récréatif, le Mexique et le Luxembourg ayant des discussions sur cette question.

Diverses prises de position

Après le vote, certains pays ont fait des déclarations sur leurs positions.

L'Équateur a soutenu toutes les recommandations de l'OMS et a demandé que la production, la vente et l'utilisation du cannabis disposent « d'un cadre réglementaire garantissant les bonnes pratiques, la qualité, l'innovation et le développement de la recherche ».

Entre-temps, les États-Unis ont voté pour retirer le cannabis du tableau IV de la Convention unique tout en le maintenant dans le tableau I, déclarant que cela est « conforme aux données scientifiques démontrant que, bien qu'un traitement sûr et efficace dérivé du cannabis ait été mis au point, le cannabis lui-même continue de présenter des risques importants pour la santé publique et devrait continuer à être contrôlé dans le cadre des conventions internationales sur le contrôle des drogues ».

Votant contre, le Chili a notamment fait valoir qu' « il existe une relation directe entre l'utilisation du cannabis et l'augmentation des risques de souffrir de dépression, de déficit cognitif, d'anxiété, de symptômes psychotiques, entre autres », tandis que le Japon a déclaré que l'utilisation non médicale de la plante « pourrait avoir des effets négatifs sur la santé et la société, en particulier chez les jeunes ».

Commentaires

THC, la substance qui crée une dépendance ???

Selon quelle étude longitudinale double aveugle sur des humains à qui on a fourni le produit contrôlé ?
Quel pourcentage de THC rend dépendant ? 2%, 30% ou 99,6% ?

En Israël les conclusions de recherches sur des humains, double aveugle, à qui on a fourni les cannabis à différents taux de CBD et THC suivi de tests cognitifs ont démontré que le CBD seul n'était pas suffisant selon le patient et sa maladie et qu'il fallait aussi utiliser du THC à différents taux.
Ex: 1:1 Une partie de CBD et une de THC. Ils ont des préparations à 15:15.
Si le 15% de THC pouvait causer de la dépendance ça se saurait.
Ils ont démontré qu'un mélange égal en THC et CBD évite les expériences indésirables comme la panique.
Le but de leurs recherches est de procurer une expérience agréable pour tous les consommateurs.
Sans criminalisation simpliste d'adultes ni ségrégation selon l'utilisation, l'âge de l'utilisateur.
Le CBD non remboursé est efficace pour de jeunes enfants souffrants et des adultes de plus de 21 ans.

70 ans à chercher les méfaits et ignorer les multiples bienfaits et usages pour protéger la santé financière de racistes, sexistes, homophobes des pétrolières et pharmaceutiques à qui le cannabis enlevait d'énormes profits.
C'est la prohibition qui a rendu les drogues illicites si lucratives pour les organisations criminelles, les terroristes.

Au Québec le, votre, gouvernement a choisi de sacrifier les adultes de 18 à 21 ans aux organisations criminelles.
Appuyé par les Associations de médecins, psychiatres, pédiatres, chefs de police, les médias avec leurs sondages d'opinion non scientifiques et peu fiables dont un sur le site de la CAQ !

Pas pour la Santé publique mais pour l'égo du premier:
« C’est clair, je ne me conte pas d’histoires. Des jeunes de 18 à 21 ans vont aller sur le marché noir acheter du cannabis. Mais je ne veux pas être connu comme le premier ministre du Québec à envoyer le signal que c’est banal de consommer du cannabis avant 21 ans. » François Legault élu avec 37,42 % des votes.

Combien de Canadien qui ont droit au cannabis non récréatif depuis 19 ans à différents taux de THC sont devenus dépendants par le taux de THC seulement ?

Faits scientifiques et visibles à l'œil nu : le tabac et l'alcool rendent dépendants, malade et tuent tous les jours !
Les experts au Québec, les associations de médecins, psychiatres n'exigent pas la criminalisation ni augmentation de l'âge pour l'achat, la consommation, la possession et la production ?
Ils n'exigent pas non plus le remboursement du cannabis efficace pour de jeunes enfants qui souffrent.

« Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèles à mes promesses , que je sois déshonoré et méprisé si j’y manque. »

Est-ce qu'un taux d'alcool à 0.5% rend moins dépendant que celui à 99% ?
Quelle étude sur des humains double aveugle à qui on a fourni le produit prouve une différence de dépendance selon le pourcentage du produit ?

La dépendance est une pathologie qui dépend de la fragilité personnelle !
Rien à voir avec le produit ni son taux de toxicité, que l'addiction soit avec ou sans substance, comme les addictions, au pouvoir, à l'égo, à l’amour, au jeu, au travail, au sexe, aux religions, au shopping…

Votre gouvernement ne nous fait plus confiance incluant les dociles exemplaire !
Gouvernement qui a laissé manifester 10 000 personnes sans masque ni distanciation.
Qui a trinqué à la bière avec le sourire aux lèvres sans masque ni distanciation avec Ford en Ontario.

« Vous êtes pas écœurés de mourir bande de caves ! C'est assez ! » Claude Péloquin
Inscrit sur la murale du Grand Théâtre de Québec

Faut croire que ce n'est pas encore assez ?
L'alcool et le tabac qui rendent malade et tuent plus de 45 humains chaque jour
sont toujours légaux et protégés par les membres de la CAQ appuyés par leurs "experts" en santé ?

A part être plus sévère et criminaliser les adultes de 18 ans pour le cannabis seulement et les sacrifier aux organisations criminelles qu'a fait le ministre pour la "justice égale pour tous" ?

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.