Des parents qui doivent payer jusqu'à 12 000 $ par année pour traiter leur enfant épileptique avec de l'huile de cannabis et rien n'est remboursé. Honteux !

Zappiste: C'est tellement simple d'extraire de l'huile à la maison.
Y'a plein de recettes sur youtube !
C'est hallucinant de constater le coût surélevé quand ça passe par des profiteurs...

http://www.journaldemontreal.com/2017/11/22/de-lhuile-de-cannabis-contre...

De l’huile de cannabis contre les crises d’épilepsie

Mercredi, 22 novembre 2017 21:38 MISE à JOUR Mercredi, 22 novembre 2017 21:41
Coup d'oeil sur cet article
Des parents qui doivent payer jusqu'à 12 000 $ par année pour traiter leur enfant épileptique avec de l'huile de cannabis crient à l’aide, puisque le produit n'est pas considéré comme un médicament par Québec.

Myriam a 14 ans. Elle est suivie par une neurologue de l'hôpital Sainte-Justine depuis qu'elle a deux ans. C'est à ce moment que l'épilepsie est apparue subitement. Elle a dû prendre jusqu'à quatre médicaments différents par jour pour tenter de contrôler le mal.

«Ca pouvait durer quatre semaines, qu'elle était couchée. Elle parlait pas, elle mangeait pas, elle marchait pas», raconte sa mère, Isabel Fernandez.

Sa neurologue lui a prescrit, en mai dernier, de l'huile de cannabis comme traitement, et cela a considérablement diminué les symptômes.

Deux fois par jour, sa mère lui donne une dose de dix millilitres du produit. Cela peut coûter environ 1000 $ par mois, et rien n'est remboursé.

«C'est vraiment un médicament qui est prescrit par mon médecin pour le bien-être de ma fille pour sa santé, soutient Mme Fernandez. Donc, c'est... illogique que ce soit pas remboursé.»

Le ministre Gaétan Barrette a décliné notre demande d'entrevue sur ce produit. Son attaché de presse nous écrit que le cannabis n'est pas considéré comme un médicament par Santé Canada et ne peut faire l'objet d'une analyse de l'Institut national d'excellence en santé et, par conséquent, ne peut faire l'objet d'une couverture par la RAMQ.

La valeur thérapeutique n'est pas reconnue par tous non plus.

«Depuis la dernière année, il y a eu deux grandes études internationales qui ont démontré l'efficacité dans toutes les formes d'épilepsie», affirme Dr Lionel Carmant, neurologue et chercheur au CHU Sainte-Justine.

L'équipe du docteur Carmant a amorcé, il y a neuf mois, une étude auprès de 40 enfants âgés majoritairement de 5 et 6 ans.

«En fait, c'est pas tout à fait le cannabis qu'on donne, mais on donne vraiment une molécule dérivée du cannabis, qu'est le cannabidiol, donc qui est sans la partie psychoactive du cannabis, le THC, enchaîne le spécialiste. Et l'efficacité rapportée est à peu près de 40% des enfants qui s'améliorent.»

Il souhaite élargir cette étude à 300 enfants, avec l'aide des autres hôpitaux pédiatriques du Québec, de l'Ontario et de la Colombie-Britannique.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.