Cannabis et Alzheimer : le cannabis pourrait aider à lutter contre la maladie

Forums: 

http://www.doctissimo.fr/sante/news/alzheimer-cannabis-plaque

mercredi 06 juillet 2016 - 11H21

Alzheimer : le cannabis pourrait aider à lutter contre la maladie

Selon des chercheurs américains, le tétrahydrocannabinol (THC, le principe actif du cannabis) aurait un effet neuroprotecteur vis-à-vis des plaques amyloïdes et de l’inflammation, deux caractéristiques de la maladie d’Alzheimer. Prometteuse, cette voie de recherche reste néanmoins préliminaire, car effectuée sur des neurones in vitro.

La maladie d'Alzheimer (MA) est un trouble du cerveau qui conduit à la perte de mémoire et au déclin cognitif, empêchant les personnes atteintes d’accomplir leurs activités quotidiennes. Aux Etats-Unis, elle touche plus de 5 millions de personnes et constitue une des principales causes de décès. C’est également une des principales causes de démence neurodégénérative, et son incidence devrait tripler dans les prochains 50 ans.

Les plaques amyloïdes signent la maladie d’Alzheimer

Depuis quelques années, on sait que l’accumulation dans les neurones d’une protéine appelée peptide bêta-amyloïde (pβA) intervient bien avant l’apparition de symptômes de la maladie d’Alzheimer. Ces protéines constituent la principale composante des plaques amyloïdes, critère-clé du diagnostic de la maladie.

Cependant, le rôle précis du pβA et des plaques amyloïdes dans la dégénérescence des neurones et le développement de la maladie n’est pas connu avec précision.

Le THC nettoie les neurones dans un modèle expérimental

Des chercheurs de l’Institut Salk en Californie ont créé un modèle de neurones humains programmés pour produire des niveaux élevés de pβA. Ce modèle a donc développé des plaques amyloïdes mimant ainsi cet élément caractéristique de la maladie d’Alzheimer.

Ils ont alors constaté que, dans ce modèle, l’excès de pβA était associé à une inflammation et à une augmentation du taux de mortalité neuronale. Cette inflammation était liée à la production de cytokines pro-inflammatoires provoquée directement par la pβA.

Dans un second temps, l’équipe de chercheurs a observé que l’exposition de ces neurones au THC diminuait les niveaux de pβA et éliminait l’inflammation. Une double action "de nettoyage" qui a permis la survie de ces neurones "malades".

Selon Antonio Currais, premier auteur de cet article publié dans la revue Aging and Mechanisms of Disease, "l’inflammation dans le cerveau est une composante majeure des altérations observées dans la maladie d’Alzheimer mais par le passé nous pensions que cette réponse était due à l’activité de cellules immunitaires du cerveau et non aux neurones eux-mêmes.

Lorsque nous avons identifié les bases moléculaires de la réponse inflammatoire à la pβA, il nous a paru évident que les substances comme le THC protègent directement les cellules nerveuses en éliminant l’excès de pβA, et donc l’inhibition de la production des de cytokines pro-inflammatoires, ce qui permet la survie des neurones".

Une voie prometteuse pour de nouveaux traitements ?

Les chercheurs expliquent que les neurones possèdent à leur surface des récepteurs pouvant être activés par des endocannabinoïdes, des molécules produites dans le corps pour stimuler la signalisation entre les neurones. Le THC fait partie de ces endocannabinoïdes, capables d’activer les mêmes récepteurs.

En conclusion, les auteurs soulignent que leurs observations suggèrent fortement que le THC réduit de façon importante la production et la toxicité intraneuronale du pβA grâce à une "action de nettoyage des neurones affectés". Par conséquent, et si ces données préliminaires obtenues sur des neurones in vitro se confirment, cette approche offre un nouvel espoir contre la maladie d’Alzheimer.

Dr Jesus Cardenas
Créé le 06 juillet 2016

Sources :

Currais A, Quehenberger O, Armando AM, Daugherty D, Maher P, Schubert D. Amyloid proteotoxicity initiates an inflammatory response blocked by cannabinoids. Aging and Mechanisms of Disease 2016; 2: 16012 DOI: 10.1038/npjamd 2016. 12 (article en ligne). http://www.nature.com/articles/npjamd201612

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.