Les militants canadiens saluent les États américains «Un préjugé a été battu. C'est grandiose», a dit Hugô St-Onge...

Forums: 

http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2012/11/20121107-183434.html

Légalisation de la marijuana

Les militants canadiens saluent les États américains

Agence QMI

Sherry Noik et Charles-Antoine Rouyer

07/11/2012 18h34

TORONTO - Le vote dans deux États américains mardi soir en faveur de la légalisation de la marijuana relance les espoirs des militants canadiens pour obtenir la même chose ici.

«Un préjugé a été battu. C'est grandiose», a dit Hugô St-Onge, le porte-parole du Bloc Pot québécois, qui a souligné que le vote provenait d'initiatives populaires. «Si le PQ de Mme Marois met en place son projet d'initiatives populaires, peut-être que l'on pourrait voir cela au Québec», a ajouté M. St-Onge.

«C'est monumental, a dit Dana Larsen, l'un des membres fondateurs du Marijuana Party en Colombie-Britannique. J'ai l'impression que c'est enfin le début de la fin de la guerre contre le cannabis dans le monde entier.»

Les citoyens du Colorado et de l'État de Washington ont voté pour légaliser la consommation récréative de marijuana en même temps que le scrutin présidentiel mardi soir.

Hugô St-Onge a rappelé toutefois que les modalités de l'application de ces mesures seraient déterminantes. «En Californie, le projet de légalisation était extrêmement strict. Il aurait fallu par exemple payer 5000 $ pour obtenir un permis pour faire pousser cinq plants de cannabis.»
Aux États-Unis, il restera à régler la question de la juridiction fédérale, qui maintient la nature illégale du cannabis sur tout le territoire américain. «En Californie, la police fédérale intervient régulièrement dans les clubs compassion», a confirmé Hugô St-Onge.

Direction opposée au Canada

Au Canada, le gouvernement Harper a pour sa part durci la législation canadienne. Le jour même du scrutin américain, la Loi sur la sécurité des rues et des communautés est entrée en vigueur.

La législation impose des peines minimales obligatoires pour la possession et la production de marijuana d'un an de prison pour plus de trois kilogrammes et de six mois pour posséder entre six et 200 plants.

Les jeunes libéraux du Canada ont pour leur part salué l'orientation «inspirante» des deux États américains et aimeraient voir le Canada «adopter une politique intelligente en matière de drogues», a dit David Valentin dans une déclaration mercredi.

En Colombie-Britannique, un sondage au début du mois a révélé par exemple que 75 % des résidents étaient en faveur d'une révision des réglementations provinciales régissant la marijuana.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.