Un faux problême.

On est d'accord qu'il n'y avait aucune raison de démoniser le cannabis, dès 1890 au Québec en ce qui me concerne.

C'était comme captiver les foules à la façon d'Orson Welles à la fin d'Octobre 1938: i.e. les Martiens débarquent!!

Et bien sûr l'électeur moyen n'en avait jamais vu un seul - d'ailleurs certains attendent encore...

Ça ne les a pas empêché d'y croire et il me semble que l'essentiel ici tient davantage dans l'intention politique que des faits scientifiquement vérifiés. D'autant que la science éditorialiste de Janey Canuck (d'abord publiée dans Mclean's en 1922) se basait elle-même sur celle de John Warnock au Caire en Égypte, en tant que directeur dans un asile de fous. Imaginez un hopital pour fumeurs de hashish à l'époque Victorienne.

Il paraît même que cette auteure du livre "The Black Candle" (1923), laquelle aimait se faire plaisir en dénigrant le Québec au passage, vit son ouvrage transporté outre-Atlantique jusque dans la bibliothèque de la Ligue des Nations à titre de référence... Ce qui devrait pouvoir se vérifier pour autant qu'on en ait la volonté.

Hélas je n'habite pas en Europe ni n'enseigne l'histoire dans un établissement universitaire. On peut toujours espérer.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.