1/3 sur combien ? Légal à 18 ans ! 13000 morts/an !

1/3 sur combien ? Légal à 18 ans ! 13000 morts évitables par année !

Plus facile à se procurer que les cannabis ?
Dans ce sondage il est question de l'augmentation pour le vapotage de la nicotine légale #1 pour les morts évitables.
Ils n'ont pas profité de ces sondages sur les dangers connus de la nicotine et son vapotage, pour demander combien ne vapotaient que du cannabis liquide.

C’est légal et tellement banal pour la CAQ, au point d’accepter et protéger le produit qui rend accro, malade, et cause les 35 morts par jour, 13000 morts évitables par année au Québec.

L'âge légal, pour l’achat, la consommation et la production personnelle, 15 Kg par personne, est de 18 ans.
Pas de criminalisation pour les adultes de moins de 21 ans ?
Seulement une campagne de sensibilisation sur les dangers du vapotage !

Alors que la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques peut nuire au développement du cerveau des adolescents ?

Argument qui a servi à créer une nouvelle catégorie d’adultes et criminaliser les moins de 21 ans en les sacrifiant aux Organisations Criminelles, pour protéger leur santé, par choix de "Votre gouvernement", sans preuves scientifiques, pour tenir une promesse.

Comme j'ai entendu à Infoman:
Y'a de quoi être en sacarmant !
Choqué noir ? Est-ce politiquement correct* ?
Selon le « Groupe des sept » contre le racisme envers les minorités visibles et les Autochtones.
Coprésidé par la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, et par Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux.

*Politiquement correct (locution adjective) qui respecte une idée de société moralisée, éliminant les stéréotypes du langage jugés néfastes et établissant euphémismes et tabous.

Le langage politiquement correct utilise abondamment l'euphémisme, les périphrases, les circonlocutions, voire les créations de mots et de locutions nouvelles. Ex: Criminalisation du cannabis légal des adultes et COVID-19 !

«Puis, soit dit en passant, je vais vous inviter à utiliser mon langage. Je n'appelle pas ça, moi, je n'appelle plus ça le cannabis, j'appelle ça «cannabis non thérapeutique». Je n'ose même plus utiliser d'autres termes. C'est juste parce que je ne veux pas que, dans notre bouche, pour les jeunes, ce soit banalisé. Puis, quand on parle de l'autre terme, ça fait comme un petit peu plus party, on va dire. Alors, c'est pour ça que je dis «non thérapeutique». Comme ça, il n'y a pas, en fait, de sentiment de bien-être ou de joie, là. En tout cas, appelez-le comme vous voudrez.» Mme Lucie Charlebois.
(Journal des débats de la Commission de la santé et des services sociaux.)

Remplacer SQDC par la SQDNT !

On peut utiliser alcool même si avec les recommandations de modération d'Éduc'alcool et la publicité, fidélisation, dégustations de/par la SAQ ça fait un peu party et donne un sentiment de bien-être de joie, car il n'a aucun usage thérapeutique, que récréatif ! Pour ces dépresseurs légaux consommés par 82% des 12 ans et plus.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.