les mineurs sont exposés aux publicités d’alcool

«Qu’importe que des experts en santé publique fassent valoir les effets négatifs d’une telle approche qui garde les jeunes à la merci du marché noir.»

C'est par choix que François Legault et Lionel Carmant ont décidé de criminaliser les adultes de moins de 21 ans et leurs parents en laissant les moins de 21 ans aux mains des autres dealmakers du crime organisé ou non marché au noir avec plusieurs autres produits intoxicants à offrir aux consommateurs de cannabis.
Suite aussi à un sondage d'opinion peu fiable sur leur site.
La CAQ compte beaucoup de chercheurs spécialistes en sondages d'opinions et même experts en méta analyse de compilation de sondages d'opinions peu fiables.

«L’Association constate que les mineurs sont exposés aux publicités d’alcool dans les abribus, dans le métro et dans les vitrines de dépanneurs situés près des écoles. Qui plus est, que la publicité est intensive, criarde et tape-à-l’œil et que la consommation d’alcool est banalisée.»

Pour l'alcool la représentation d'une image d'une bouteille, de gens heureux, l'utilisation de bandes dessinées pour recommander la modération à 2-3 verres et plus par genre ce n'est pas de l’incitation à l'usage.

La SAQ c'est la fidélisation, promotion, l'incitation, la dégustation.
Puis il y a les consommateurs qui font la critique de produits de la SAQ dans les médias.
Genre les mauvais gorlos !

Athéna Gervais, âgée de 14 ans avait volé le produit !

Faudrait cesser de blâmer les produits inertes.
La route, la moto, le jeu, une arme à feu, le tabac, l'alcool, les opiacés, la malbouffe, etc.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.