Argent comptant : près de 180 000 $. Seulement ?

Argent comptant : près de 180 000 $. Seulement ?

La SQ, les services policiers municipaux, la Gendarmerie royale du Canada, les Forces armées canadiennes,
les organismes publics et le domaine juridique.
Ça nous coute combien ?
Les hélicoptères des Forces armées canadiennes sont plus efficaces pour trouver du cannabis
car c’est plus facile à repérer qu'un avion tombé en forêt
même avec leurs équipements dispendieux et sophistiqués.

Rien sur les taux de THC du cannabis d’aujourd’hui à 30 % et plus saisi,
ni sur les engrais et autres produits de culture utilisés.
Plus surveillés que ceux qui produisent notre nourriture
avec des pesticides et compagnie suggérés par des “conseillers” dépendant$
payés par les fabricants des dealmakers sans scrupules.

Argent comptant : près de 180 000 $ seulement !
Ce ne sont que les saisies de biens matériels qu’ils peuvent revendre
qui leur fournissent leur part des profits du marché au noir, du crime organisé.

Si les producteurs autorisés peuvent produire le cannabis
à plus ou moins 1.00 $ et quelque le gramme taxé en faisant des profits
imaginez le cout de production pour le marché au noir et organisé.

Pourquoi ils utilisent les grammes et non les kilos ?
161 000 grammes ça impressionne plus la populace que 161 kilos !

161 Kilos pour un an c’est 16,1 kilo par province.
Un peu plus d’un kilo par mois pour les 10 provinces.
Provinces qui vont de 38 000 habitants au Nunavut
à 14 millions 200 000, en Ontario.

Et si c'était seulement pour le Québec ?
161 k/12 mois ça ne fait que 14 k par mois
pour plus de 8 millions d'habitants.
De 649 municipalités, 227 villes, 145 paroisses, 43 villages, 42 cantons
et 2 cantons-unis pour un grand total de 1108.

14 000 g/1108 = 13 g par mois à mettons 2.00 $ le g
c'est 26.00 $ par mois d'enlevé au marché au noir.

Je répètes ma question.
Ça nous coute combien pour enlever 26.00 $/mois versus les dépenses de:
la SQ, les services policiers municipaux, la Gendarmerie royale du Canada,
les hélicoptères et les Forces armées canadiennes,
les organismes publics et le domaine juridique, par mois ?

Pour les saisies
D’huile et résine de cannabis : plus de 15 800 g
Cannabis comestible : plus de 23 460 unités
Gageons que la majorité de ces produits proviennent de saisies
fermetures de “dispensaires” illégaux.

Pas de la rue.

La SQ avait-elle besoin d'agents évaluateurs de facultés affaiblies ?
Quand 93 % des patrouilleurs de la Sûreté sont formés pour réaliser des épreuves de coordination des mouvements prévues au Code criminel et peuvent soumettre les conducteurs à une évaluation par un AERD ou à la prise d’un échantillon sanguin.
En plus des arrestations sans motifs ?

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.