Amsterdam envisage d'interdire les coffeeshops aux touristes

Elle souhaite ainsi réduire «le pouvoir d'attraction d'Amsterdam en tant que lieu de villégiature du tourisme des drogues douces

Accueil
ACTUALITÉS
INTERNATIONAL
AMSTERDAM ENVISAGE D'INTERDIRE LES...

Agence France-Presse
| Publié le 8 janvier 2021 à 13:45

La mairesse écologiste d'Amsterdam Femke Halsema a proposé vendredi d'interdire les coffeeshops de la ville aux touristes.
Elle souhaite ainsi réduire «le pouvoir d'attraction d'Amsterdam en tant que lieu de villégiature du tourisme des drogues douces», a-t-elle écrit une lettre adressée à son conseil municipal.

«Au cours des dernières années, nous avons constaté que la demande de cannabis à Amsterdam a énormément augmenté», a précisé Femke Halsema, au cours d'une interview accordée vendredi à la télévision publique NOS.

«C'est surtout en raison de l'augmentation des touristes», a-t-elle ajouté, estimant qu'une partie d'entre eux sont des «touristes du cannabis» qui se rendent à Amsterdam exclusivement afin de consommer cette drogue.

Ces «touristes du cannabis» sont source de nuisance pour le centre-ville de la capitale, selon la maire d'Amsterdam.

«Amsterdam est une ville internationale et nous souhaitons accueillir les touristes, mais nous aimerions des touristes qui viennent pour la richesse de la ville, pour sa beauté, pour ses institutions culturelles», a-t-elle confié à la télévision publique néerlandaise.

Les Pays-Bas comptent 570 coffeeshops, selon les chiffres du ministère de la Santé publique.

La capitale néerlandaise en compte à elle seule 166, soit 30% de l'ensemble des coffeeshops des Pays-Bas, selon les chiffres de la ville d'Amsterdam.

Depuis les années 1970, le gouvernement néerlandais tolère ces établissements qui vendent du cannabis à des consommateurs. La production de cannabis et son approvisionnement sont en revanche illégaux.

Commentaires

Déjà Vu ! Mais il y a eu un changement avec la légalisation

Femke Halsema, Parti Gauche Verte.
Née le 25 avril 1966 à Haarlem, est une femme politique néerlandaise, bourgmestre d'Amsterdam depuis 2018. Elle est auparavant représentante des Pays-Bas de 1998 à 2011 et chef politique du parti écologiste Gauche verte de 2002 à 2010. Wikipédia
Date/Lieu de naissance : 25 avril 1966, Haarlem, Pays-Bas

Le problème des années 70 est toujours le même en 2021 aux Pays-Bas !
Les Associations de campagnes de peur, de mensonge, prohibitionnistes, politiques et forces de l'ordre armés se servaient des problèmes avec les touristes locos pour faire croire que la politique de tolérance avec le cannabis était un échec.

Lors du Comité spécial du Sénat sur les drogues illicites.
Le représentant expert en santé des Pays-Bas a démenti ces mensonges et demandé aux Associations de Chefs de police de cesser de les colporter. Les Associations ont admis qu'ils ne faisaient que radoter ce qu'ils avaient lu provenant de la propagande prohibitionniste des É-U.

Les Pays Bas ont un des taux les plus bas pour la consommation avec leur politique de tolérance.
Le problème ne venait pas des consommateurs de cannabis locaux ni du cannabis. Mais des touristes locos !
Ces touristes locos criminalisés dans leurs bourgades vont y faire du binge-smoking !

Pourquoi toujours vouloir priver des consommateurs amateurs responsables pour des fêtards sans savoir vivre ?
Donnez des amendes salées et retournez-les dans leurs colonies !
Au Colorado ils n'ont pas ou savent comment gérer un problème de désordre publique !?

Pourquoi des amateurs de cannabis illégal dans leur pays choisissent de se rendre dans des pays tolérants, qui ont légalisé, pour aller y consommer du cannabis et payer les taxes ?

Le cannabis aux multiples usages et bienfaits n'est qu'un autre produit intoxicant de consommation par choix comme les bières et autres alcools. Avoir interdit la vente d'alcool dans les coffeeshops c'est excellent !
Souvent des personnes vont boire afin de se désinhiber avant d'essayer le cannabis.

Ce qui a changé.
Aujourd'hui plus besoin de traverser la marre pour aller déguster des variétés, croisements etc. ils sont maintenant disponibles légalement dans des pays qui ont légalisé dont une partie du Canada, des États-Unis, Etc.

Plus besoin de se rendre à Amsterdam pour assister à une Coupe du Cannabis:
En 1988 il y a eu le début de La Cannabis Cup qui est un festival organisé par le magazine américain High Times qui se déroule annuellement à Amsterdam et où sont récompensés, entre autres, les meilleures variétés de cannabis. Les juges sont choisis parmi le public venu tester les productions.

On peut se faire sa propre coupe entre amis au Canada qui autorise la culture personnelle de 4 plantes par foyer.

Mieux que rien et qu'au Québec, qui permet la culture de Zéro plantes par foyer et qui a créé une nouvelle classe d'adulte à partir de 21 ans au lieu de l'âge légal de 18 ans, peu importe le genre la race, pour l'achat, la consommation, la possession, la production personnelle de l'alcool et du tabac, protégés par la CAQ, qui tuent plus de 40 Québécois chaque jour par acceptation culturelle.

C'était une simple plante aux multiples usages et bienfaits utilisé par de Grandes Civilisations.
Puis c'est devenu un produit lucratif. Tant par sa prohibition que sa légalisation.
Au début les hallucinogènes chimiques comme le LSD étaient utilisé par un nombre limité d'expérimentateurs d'explorateurs de l'esprit. Puis c'est devenu un produit de consommation lucratif.

En 1963, Sandoz, la société pharmaceutique qui produisait du LSD pharmaceutique, laissa expirer ses droits de brevet pour la production de LSD. En conséquence, il ne contrôlait plus la production légale de LSD, dont Sandoz avait limité l'utilisation par la communauté médicale. Ce changement signifiait que n'importe qui pouvait légalement fabriquer et distribuer le médicament puisque ni les États-Unis ni aucun autre pays n'avaient de lois pour contrôler le LSD. Bientôt, diverses personnes ont commencé à fabriquer du LSD et la drogue a commencé à être vendue dans la rue.

En 1966, le Congrès a adopté l'amendement sur le contrôle de l'abus des drogues, qui interdisait la fabrication ou la vente individuelle de LSD et d'autres hallucinogènes similaires.

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.