Jeunesse sans drogue Canada: Méchants jujubes

Forums: 

Méchants jujubes- 30 secondes télévision. La plus récente campagne de JSD informe les parents sur les effets imprévisibles des produits comestibles du cannabis.

Jeunesse sans drogue Canada. 35 abonnés

La plus récente campagne de JSD informe les parents sur les effets imprévisibles des produits comestibles du cannabis.
Les jujubes et autres produits du cannabis ne sont pas si inoffensifs qu’ils en ont l’air.
Aidez vos enfants à en comprendre les risques.

Télécharger le nouvel encart sur les produits comestibles ici: https://www.drugfreekidscanada.org/wp...
Commander la plus récente édition de la brochure «Parler cannabis» ici: https://www.jeunessesansdroguecanada....
Catégorie Organisations à but non lucratif

Commentaires

Le cannabis n'est pas un hallucinogène !

Il est classé avec des hallucinogènes puissants !

Perturbateurs/hallucinogènes
En général, ces drogues causent de la désorientation (difficulté à se situer dans l’espace ou le temps).
De plus, elles modifient le fonctionnement des sens (par exemple, la vue, le toucher), ce qui déforme les perceptions.

Cannabis
Champignons
Kétamine
LSD
MDMA (ecstasy)
PCP (phencyclidine)

Fait hallucinant ces produits ne créent pas de dépendance !

L'alcool n'en fait pas parti ?
Il ne cause pas de désorientation (difficulté à se situer dans l’espace ou le temps).
Ne pas se souvenir de ce qui s'est passé, qui a conduit pour le retour.
Il ne modifie pas le fonctionnement des sens (par exemple, la vue, le toucher),
ce qui déforme les perceptions.
Si c'était vrai on pourrait conduire sous l'emprise ?
Plus y'a de verres moins on vois bien, par exemple. Pub Éduc'alcool.

Probablement parce que l'alcool crée de la dépendance ?
L’alcool est également la cause d’un tiers des accidents mortels de la circulation,

de 25-35 % des accidents de voiture non mortels,

64 % des incendies et des brûlures,

40 % des chutes,

48 % des hypothermies et des cas de gelure,

20 % des suicides,

20 % des délits,

50 % des homicides (victimes ou criminels), même à des concentrations inférieures aux taux légaux d’alcoolémie.

Selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) [2] également,
l’alcool serait à l’origine de 15 à 20 % des accidents professionnels,
de l’absentéisme et des conflits au travail.

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.