Johnson & Johnson condamné à payer 8 G$ pour un médicament controversé

https://www.tvanouvelles.ca/2019/10/08/johnson--johnson-condamne-a-payer...

Johnson & Johnson condamné à payer 8 G$ pour un médicament controversé
Agence France-Presse

| Publié le 8 octobre 2019 à 19:38 - Mis à jour le 8 octobre 2019 à 19:47

Un jury de Pennsylvanie a condamné mardi Johnson & Johnson à payer huit milliards de dollars de dommages et intérêts pour n'avoir pas prévenu qu'un de ses médicaments utilisés en psychiatrie faisait pousser la poitrine chez les hommes, jugement immédiatement dénoncé par le géant pharmaceutique qui va faire appel.

Johnson & Johnson et sa filiale Janssen Pharmaceuticals étaient attaqués devant le Tribunal des plaintes courantes de Philadelphie par Nicholas Murray, un patient qui affirmait que le médicament Risperdal, prescrit pour traiter la schizophrénie et les troubles bipolaires, lui avait fait pousser la poitrine.

La somme est «grossièrement disproportionnée» par rapport au dédommagement initial fixé à 680 000 dollars, a réagi Johnson & Johnson dans un communiqué.

«L'entreprise est sûre que cette décision sera modifiée» et «va immédiatement demander à ce que soit écarté ce verdict excessif et injustifié».

Le géant pharmaceutique a affirmé que le tribunal avait porté atteinte aux droits de la défense, en empêchant notamment Johnson & Johnson de verser au dossier des «éléments-clés» sur l'étiquetage du Risperdal.

J&J fait face à une série de plaintes devant des tribunaux d'État pour n'avoir pas suffisamment averti de cet effet du Risperdal, notamment en Pennsylvanie, en Californie et dans le Missouri (centre).

Le Risperdal, approuvé pour le traitement des adultes par l'agence fédérale des médicaments, la Food and Drug Administration américaine, en 1993, a généré quelque 737 millions de dollars de ventes en 2018.

Commentaires

Attention producteurs de cannabis qui font pousser les seins

Attention producteurs de cannabis qui font pousser les seins !
Vous pourriez être poursuivi pour ne pas avoir inscrit sur les emballages
que le cannabis médicinal et récréatif faisait pousser la poitrine chez les hommes.

https://www.journaldemontreal.com/2018/02/21/des-policiers-expliquent-qu...

Des policiers expliquent que la marijuana entraînerait une croissance mammaire

Agence QMI
Mercredi, 21 février 2018 04:12 MISE À JOUR Mercredi, 21 février 2018 04:12
Coup d'oeil sur cet article

Des policiers de la région de York, au nord de Toronto, ont expliqué à des élèves du secondaire que fumer de la marijuana entraînait une diminution de la testostérone et une augmentation de la croissance mammaire chez les hommes.

Le 16 février dernier, des agents se sont rendus au siège du Conseil scolaire de la région de York afin d’animer une séance de sensibilisation aux dangers de la drogue pour des élèves du secondaire.

Selon des informations rapportées par CP24, l’un d’entre eux aurait expliqué aux adolescents qu’«il existe des études selon lesquelles la consommation de marijuana entraînerait une diminution de la testostérone».

«On constate que 60 % des jeunes de 14 ans développent de la poitrine», aurait-il ajouté.

Un porte-parole de la police a indiqué à CP24 que les agents ont «reconnu leurs erreurs» et que le policier en question s’était «mal exprimé».

Dans un tweet publié mardi soir, le service de police de la région de York a déclaré ne pas être «des spécialistes de la santé» tout en affirmant que «la marijuana ne provoque pas de croissance mammaire accrue chez les hommes».

«Nous sommes au courant de la présence d’informations erronées chez nos agents. Nous travaillons pour y remédier».

(Zappiste: étude faite sur des animaux !)
(Zappiste: Est-ce que l'étude a tenu compte de l'obésité pour le développement de la poitrine ?)

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.