Un candidat du Bloc pot se plaint de brutalité policière

Le Soleil, vendredi 11 avril 2003, p. A12

Le candidat du Bloc pot dans Taschereau, Benjamin Kasapoglu, affirme avoir été malmené par un policier de Québec lundi soir. Le politicien prépare une plainte qu'il déposera au Comité de déontologie policière aujourd'hui, pour abus de pouvoir et atteinte à la démocratie. Kasapoglu explique qu'il était à distribuer des dépliants sur la rue de la Couronne, lorsque la mésentente a éclaté avec le policier. Selon la version du candidat du Bloc pot, le policier l'aurait «pris au collet» pour ensuite le coucher sur le capot d'une voiture, lui passer les menottes, et le pousser dans l'auto de police.

La mésentente a débuté lorsqu'il a remis un dépliant au policier, affirme Kasapoglu. Il faut préciser que le Bloc pot prône la légalisation de la marijuana. Le candidat à l'élection de lundi prochain s'est vu remettre une contravention pour désordre public. Avec les frais, la facture se chiffre à 255$ d'amende, qu'il entend bien contester en Cour municipale. Ce n'est qu'à ce moment, lors de la divulgation de la preuve, que la version policière sera connue. G.B.