Éducation et prévention

Le cannabis n'est pas une drogue d'introduction contrairement à l'alcool

Force des preuves à l’appui : Faible

Réalité : Les preuves à ce jour n’appuient pas l’affirmation voulant que l’usage du cannabis cause la consommation subséquente de drogues « plus dures ».

La dépendance est un enjeu plus large que la substance elle-même

Force des preuves à l’appui : Faible

Réalité : La consommation de cannabis à travers la vie comporte un faible risque de dépendance (9 %), et le risque de dépendance au cannabis est très faible parmi ceux qui rapportent l’avoir utilisé pendant un an (2 %) ou même dix ans (5,9 %). Cela est beaucoup plus faible que le risque à vie estimé de dépendance à l’héroïne (23,1 %).

La consommation de cannabis N'AFFECTE PAS le QI

Force des preuves à l’appui : Faible

Réalité : Il existe peu de preuves scientifiques que l’usage de cannabis est associé à un déclin du QI.

– Kevin Sabet, Smart Approaches to Marijuana (Baca, 2015)

Le cannabis ne cause pas la schizophrénie

Force des preuves à l’appui : Faible

Réalité: Bien que les preuves scientifiques soutiennent une association entre l’usage du cannabis et la schizophrénie, une relation de cause à effet n’a pas été établie.

Page frontispice des rapports de l'ICSDP concernant l'usage du cannabis et sa réglementation

L’ICSDP a produit deux rapports en langue anglaise traitant de l’usage du cannabis et de sa réglementation. L'ICSDP tente par ce travail de recherche scientifique de répondre aux affirmations largement présentes à l'esprit lorsqu'on parle de l'usage du cannabis.

Pages

S'abonner à Éducation et prévention