La majorité de la population en a marre, nous aussi !

Jean Charest déclenche des élections alors que la plupart des gens n'en veulent pas

Le Bloc Pot est depuis toujours pour une démocratie sans abus, iniquité et mépris. Voilà notre culture! Jean Charest, pour sa part, déclenche des élections alors qu’une majorité de la population n’en veut pas.

Ce genre d'opportunisme politique auquel nous ont habitué les libéraux alimente le cynisme actuel, que ce soit sa loi du bâillon pour imposer sa gouvernance, son impuissance à rendre une médecine accessible et son incapacité à travailler avec l'Assemblée démocratiquement élue en 2007, Jean Charest est irresponsable.

Selon le chef du Bloc Pot, Hugô St-Onge: « La caisse électorale libérale est pleine à craquer, ce qui leur permet de profiter des poches trouées des autres partis. Jean Charest place donc son agenda partisan devant les préoccupations des citoyens. Pitoyable »

Lors d'une réunion de l'exécutif, un éclair de génie a traversé la fumée opaque que les libéraux projettent devant les yeux des électeurs; il faut avouer que notre fumée est moins dense et assurément moins nocive.

Le Bloc Pot est en accord avec la population du Québec : NOUS NE PRÉSENTERONS AUCUN CANDIDAT. Depuis deux ans, il n'est plus obligatoire de présenter de candidat pour être un parti autorisé... pourquoi alors perdre notre temps et notre énergie lorsque le moment n'est pas approprié?

De l'avis du représentant officiel du Bloc Pot, David Fiset: « Le Bloc Pot a choisi de délaisser les urnes pour réaliser un coup fumant qui ne manquera pas d’attirer davantage d'attention que les frisous de Jean Charest, les boucles d'oreilles de Pauline Marois ou le premier poil gris au menton de Mario Dumont. »

Nous dévoilerons sous peu notre action, afin de souligner l'impertinence de cette démocratie de clowns et de son chef d'orchestre Patapouf.

En attendant le prochain scrutin, puisque nous avons du temps devant nous, nous en profiterons pour utiliser notre site internet afin de rendre justice à nos idées et réflexions sur la politique québécoise.

-30-

Équipe du Bloc Pot

La situation du cannabis au Québec a peu changé:

  • il y a toujours autant de business qu'auparavant (si seulement on pouvait réellement estimer la valeur de ce marché lucratif... disons que ce commerce fait vivre plusieurs régions!);
  • il y a toujours une tolérance sur la possessions malgré quelle soit discriminatoire et urbaine au point que les arrestations ont diminué de 2% depuis 2004;
  • la culture et le trafic sont les principales cibles de la sécurité publique, cet effort reste encore insignifiante puisque le prix de vente n'a pas augmenté depuis longtemps et même diminué à certains égards;
  • le Bloc Pot est encore la seule organisation au Québec à tenir un discours complet sur la situation légale, sociale et économique du cannabis.