De l’huile de cannabis gratuite sera fournie dans les hôpitaux thaïlandais

Le ministère de la Santé publique thaïlandais a annoncé la semaine dernière que trois types d’huile de cannabis avaient été ajoutés à la liste nationale des médicaments essentiels de Thaïlande, (NLEM).

De l’huile de cannabis gratuite sera fournie dans les hôpitaux thaïlandais
Publié il y a 51 minutes le 17 mai 2022
Par Aurélien BERNARD

Huile de cannabis gratuite en Thaïlande

Le ministère de la Santé publique thaïlandais a annoncé la semaine dernière que trois types d’huile de cannabis avaient été ajoutés à la liste nationale des médicaments essentiels de Thaïlande, (NLEM). Maintenant que le cannabis figure sur la liste des « médicaments essentiels », les hôpitaux publics peuvent librement prescrire de l’huile d’extrait de cannabis aux patients dans certaines circonstances, selon l’Organisation pharmaceutique gouvernementale de Thaïlande (GPO).

Le premier type d’huile de cannabis contient un pourcentage plus élevé de tétrahydrocannabinol, ou THC. Le deuxième type a un taux plus élevé de CBD, ou cannabidiol. La troisième solution présente des niveaux égaux de THC et de CBD, selon le Dr Nathakan Suwanpiddokul, pharmacien pour le GPO.

L’huile sera principalement utilisée par les patients atteints de cancer, notamment ceux qui souffrent des effets secondaires des traitements de chimiothérapie, comme les nausées et les vomissements. L’huile sera également utilisée pour soulager la douleur des patients en phase terminale, en particulier ceux qui ont du mal à dormir ou à manger.

L’ajout de l’huile de cannabis au NLEM rendra également ce médicament beaucoup plus accessible en Thaïlande, le gouvernement couvrant les coûts pour toute personne à qui l’on prescrit de l’huile de cannabis dans un hôpital public.

À l’échelle nationale, les médecins de 893 hôpitaux publics peuvent désormais prescrire de l’huile de cannabis aux patients. Au total, il existe désormais 1 173 dispensaires de cannabis en Thaïlande, selon le ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul.

Anutin a déclaré que l’utilisation du cannabis à des fins médicales est l’une des politiques les plus importantes du ministère de la Santé. Le pays a d’ailleurs récemment annoncer donner gratuitement 1 million de plants de cannabis à ses citoyens pour contribuer à l’effort national de production.

« Il est gratifiant que les trois formulations d’huiles d’extraits de cannabis médical aient été incluses dans le NLEM. Le 14 mai, cela permettra non seulement d’offrir aux patients davantage d’options en matière de soins de santé, mais aussi de renforcer la médecine du pays. Cela réduit également le coût de l’importation de médicaments coûteux de l’étranger. »

Commentaires

Au Québec: refus de remboursement du CBD !

Au Québec: refus de remboursement du CBD !

Au Canada c’est pire ! En plus de refuser le remboursement.
Santé Canada refuse de reconnaitre que le cannabis CBD et THC thérapeutique
légal et utilisé depuis 21 ans par plus de 300,000 patients, est une thérapie efficace.
CBD efficace non psychotrope qui a été retiré de LA liste.

« Santé Canada s'est engagé à améliorer la vie de tous les Canadiens et à faire du Canada l'un des pays où les gens sont le plus en santé au monde, comme en témoignent la longévité, les habitudes de vie et l'utilisation efficace du système public de soins de santé. »

S'engager: Se lier moralement par une promesse : Engager sa parole, son honneur.
Les Responsables doivent rendre compte de leur politique, et doivent réparer les dommages qu'il ont causés !

Et les produits homéopathiques* ?
Qui « ne sont pas appuyés par des preuves scientifiques. »
Versus le cannabis thérapeutique efficace « appuyé par des preuves scientifiques » ?

La santé des enfants importante ?
Rappelons que Lionel Carmant prescrit du CBC à de jeunes enfants
sachant qu’ils devront cesser cette thérapie efficace cupidement trop dispendieuse !
Et, mais n’exige pas son remboursement !
Malgré les revenus du cannabis en frais/taxes et les dizaines de millions trimestre SQDC de profits.

Les conséquences du refus sur la santé:
Des enfants souffrants et mourants en sont privés en souffrent, en meurent !
Vous ne verrez jamais d'étude sur le nombre d'enfants ou adultes morts par privation de cannabis.
Ni sur le nombre de morts annuelles d'enfants par la grippe dans les médias ?
La majorité de Québécois souffrants, mourants, en fin de vie, en sont privés par manque de fric !
De Compassion !

Le ministère de la Santé publique thaïlandais
Ils ont compris, suivi les conseils de scientifiques indépendant$
Et que le cannabis local millénaire était et est redevenu un des « médicaments essentiels ».

Qu’il faut des huiles avec des taux différents en THC et CBD.
Et qu'elles soit acce$$ibles pour tous !

Le premier type d’huile de cannabis contient un pourcentage plus élevé de tétrahydrocannabinol, ou THC.
Le deuxième type a un taux plus élevé de CBD, ou cannabidiol.
La troisième solution présente des niveaux égaux de THC et de CBD,
selon le Dr Nathakan Suwanpiddokul, pharmacien pour le GPO.

C'est ce que les recherches scientifiques, sur des humains double aveugle,
en Israël par Raphael Mechoulam et son équipe ont démontré.

« La troisième solution présente des niveaux égaux de THC et de CBD »

Les recherches sur des humains suivi de tests cognitifs en Israël ont démontré que:
des niveaux égaux de THC et de CBD, thérapeutiques et récréatifs, évitaient les épisodes de paniques temporaires chez une minorité de néo consommateurs.

Ou la peur, crainte, d'expérimentateurs qui avaient déjà eu une expérience désagréable.
Visible après la consommation à différents taux, sur les résultats des tests cognitifs.

Recherches pour le thérapeutique et le récréatif.
Avec des fleurs et extraits à différents taux.
Dans le but de fournir une expérience agréable peu importe l’usage.
Par Raphael Mechoulam de l’Université hébraïque qui a lancé la voie en 1964 ...
un pionnier dans la recherche sur le cannabis les cannabinoïdes.

* Les fabricants de produits homéopathiques, eux, n’ont pas à fournir d’études scientifiques prouvant l’efficacité de leurs produits avant de les commercialiser. Il leur suffit de démontrer que les allégations relatives à la santé (l’action prétendue du produit) figurent dans les livres de référence utilisés en homéopathie.
Ces manuels sont écrits… par des experts en homéopathie !

Autrement dit, si les homéopathes prétendent qu’un produit est efficace, cela constitue une preuve suffisante ! Le ministère canadien de la Santé précise d’ailleurs lui-même sur son site que les produits homéopathiques « ne sont pas appuyés par des preuves scientifiques. »

Le cannabis thérapeutique est « appuyé par des preuves scientifiques » !

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.