«C'est la légalisation d'une drogue qui a des effets avec les médicaments » soutient Luc Vallerand de (ARIHQ), ... Zappiste: Les médicaments ne sont pas des drogues ? le Dr Robert Perrault: Interactions peu connu. A qui la faute ?

«C'est la légalisation d'une drogue qui a des effets avec les médicaments » soutient Luc Vallerand de (ARIHQ), ... Zappiste: Les médicaments ne sont pas des drogues ? le Dr Robert Perrault: Interactions peu connu. A qui la faute ?

La faute aux prohibitionnistes !

Autant pour la crise des opioïdes !

10 ans que le cannabis médical, et ses dérivés, est légal et ils n’ont demandé ou fait d’étude sérieuse !

Pour les médecins il faut avoir passé tous les produits chimiques, dont certains à effets secondaires pire que la maladie, avant de parler et prescrire du cannabis !

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1082340/cannabis-residences-aines-in...

« Ce n’est pas banal quand même. C'est la légalisation d'une drogue qui a des effets avec les médicaments », soutient le porte-parole de l’Association des ressources intermédiaires d’hébergement du Québec (ARIHQ), Luc Vallerand.

Des médecins s'inquiètent des interactions que peut produire le cannabis avec certains médicaments. Photo : Radio-Canada/Louis Blouin
L’avis du médecin

Une inquiétude que partage le Dr Robert Perrault de la Direction régionale de santé publique de Montréal. Il précise que les interactions du cannabis avec les médicaments « sont peu connues ».

Selon lui, les patients « doivent consulter leur médecin avant de consommer du cannabis, même si c'est légal ». Son organisation souhaite qu'on oriente les résidents de CHSLD vers des méthodes de consommation alternatives au joint, qui présente des problèmes de santé et de sécurité.

Le cabinet de la ministre responsable de la Santé publique, Lucie Charlebois, précise que le projet de loi est encore à l'étude. « Dans sa mouture actuelle, il est prévu qu'un fumoir peut être aménagé. Il ne s'agirait donc pas d'une obligation », précise l'attachée de presse Alexandra Régis.

Plusieurs utilisateurs pourraient cependant s'interroger si le cannabis est autorisé dans certaines résidences et interdit dans d'autres. « Ce serait carrément injuste », affirme Sébastien Smith, forcé de fumer son joint dehors à moins 20 degrés Celsius.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.