Légalisation du cannabis : 6 points à retenir. Une chronique de l'Association pour la santé publique du Québec.

http://www.lerefletdulac.com/art-de-vivre/sante/2016/12/5/legalisation-d...

Légalisation du cannabis : 6 points à retenir
Une chronique de l'Association pour la santé publique du Québec

Publié le 5 décembre 2016

Le 21 novembre dernier avait lieu dans le cadre des Journées annuelles de santé publique, une conférence organisée conjointement par l’Institut national de santé publique du Québec et l’Association pour la santé publique du Québec sur la légalisation du cannabis. On y a sondé l’opinion des Québécois au sujet de la légalisation prochaine du cannabis et parlé des conséquences de sa consommation sur la santé, des leçons apprises de la légalisation du tabac et de l’alcool et des expériences internationales en matière de marijuana (Colorado, Washington et Uruguay) . À l’issue de cette journée, on a identifié les principales conditions d’encadrement de cette substance psychoactive dont il faudrait tenir compte dans l’élaboration de la future loi.

Points à retenir :

· Les études ne permettent pas de conclure que le cannabis est une substance plus dangereuse que le tabac ou l’alcool. Le tabac tue de nombreuses personnes chaque année et l’alcool est associé à plusieurs méfaits sur la société et à de nombreux cas de cancer.

· Les risques pour la santé mentale découlant de la consommation de cannabis sont liés à une consommation régulière et à un début de consommation avant l’âge de 16 ans.

· Le cannabis est la substance illicite la plus consommée au Canada (12% de consommateurs au Québec).

· La légalisation permettra un meilleur contrôle du contenu de la substance, mais aussi de sa vente et des méfaits qui lui sont associés.

· La publicité devra être interdite afin de ne pas répéter les erreurs du passé, comme ce fut le cas avec les produits du tabac. Rappelons-nous qu’à une certaine époque, pas si lointaine, les cigarettiers faisaient de la publicité dans tous les médias et commanditaient même des événements sportifs d’envergure (Internationaux de tennis du Canada de Montréal, Grand Prix de Formule 1 de Montréal).

· La santé des citoyens doit demeurer la priorité dans l’élaboration du cadre réglementaire.

La prohibition ne permet pas de protéger la population et profite principalement au crime organisé. Il faut réglementer et encadrer le cannabis parce qu’il entraîne des risques potentiels pour la santé.

Pour y parvenir, l’Institut national de santé publique du Québec a identifié 6 conditions favorisant l’atteinte d’objectifs de santé publique :

1. Opter pour un modèle à but non lucratif qui ainsi ne permet pas le libre marché et la recherche de profits par l’industrie

2. Créer un organisme gouvernemental pour appliquer la réglementation et délivrer des permis de mise en marché

3. Mettre en place un mécanisme de contrôle de la qualité (teneur en THC, encadrement de l’utilisation de pesticides, contrôle de la teneur en moisissures et autres contaminants)

4. Mettre en place un dispositif de surveillance de l’évolution de la consommation de cannabis

5. Diffuser une campagne d’information à la population pouvant être financée par le biais d’une taxe sur le produit

6. Distinguer clairement les règles entourant la consommation du cannabis médicinal et du cannabis récréatif.

L’ASPQ suit de près l’évolution du dossier de la légalisation du cannabis afin de s’assurer de l’importance qu’on accordera aux enjeux de santé.

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir davantage sur les expériences internationales en matière de marijuana , je vous invite à consulter le site de l’Organisme TRANSFORM, de l’un des conférenciers
http://www.tdpf.org.uk/

Degenhardt, L. et coll. (Octobre 2013). The Global Epidemiology and Contribution of Cannabis Use and Dependence to the Global Burden of Disease: Results from the GBD 2010 Study, PLOSOne, 8(1): article consulté en ligne le 30 novembre 2016 : http://journals.plos.org/plosone/article/file?id=10.1371/journal.pone.00...

Institut national de santé publique du Québec (Octobre 2016). Légalisation du cannabis à des fins non médicales : pour une régulation favorable à la santé publique. 52p. Consulté en ligne : https://www.inspq.qc.ca/publications/2193

Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues (ECTAD) 2015 : http://canadiensensante.gc.ca/science-research-sciences-recherches/data-...

Émilie Dansereau, chargée des dossiers Saines habitudes de vie à l'Association pour la santé publique du Québec

Plus d'infos en cliquant ici http://www.aspq.org/

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.