Campagnes électorales

Merci à toutes et à tous ! Le Bloc Pot a réussi à présenter 56 candidatEs, plus du double de la dernière élection. Consultez le site du Directeur général des élections pour savoir ou nous étions présents. Merci plus spécialement aux audacieuses et aux audacieux qui ont affronté la machine démocratique.

Le Devoir, samedi 12 avril 2003, p. B5
Deglise, Fabien

Le Bloc Pot n'a pas l'intention de s'envoler dans les hautes sphères du pouvoir politique en faisant entrer au Parlement l'un de ses 56 candidats – «dont 12 filles», se vante le chef, Hugo St-Onge – répartis à travers toute la province.

Le Soleil, vendredi 11 avril 2003, p. A12

Le candidat du Bloc pot dans Taschereau, Benjamin Kasapoglu, affirme avoir été malmené par un policier de Québec lundi soir. Le politicien prépare une plainte qu'il déposera au Comité de déontologie policière aujourd'hui, pour abus de pouvoir et atteinte à la démocratie.

La Presse, vendredi 14 mars 2003, p. B5
Trottier, Armand

La campagne du Bloc Pot a démarré hier dans une certaine controverse. Le parti a utilisé gratuitement un local de la Ville de Montréal, rue Notre-Dame, pour tenir sa conférence de presse sans que les autorités n'aient été avisées.

Le Droit, vendredi 14 mars 2003, p. 6

Même si tous parlent d'une lutte à trois, pas moins de 14 partis officiels se disputeront les suffrages de l'électorat québécois, au cours des 33 jours de campagne. Des communistes aux démocrates, en passant par les chrétiens, les verts, les progressistes et les innovateurs, les électeurs de l'Outaouais auront l'embarras du choix lors du scrutin du 14 avril prochain.

Pages

S'abonner à Campagnes électorales