Renouvellement du bail du Victoria Buyers Cannabis Club

Le club a demandé une exemption pour continuer à fournir des produits moins chers avec des doses plus élevées

Les partisans du Victoria Cannabis Buyers Club montrent leur soutien aux produits peu coûteux et efficaces pour les patients lors d'une démonstration à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique.

https://vcbc.live/
Le Victoria Cannabis Buyers Club (VCBC) a commencé à aider les personnes souffrant de maladies physiques incurables en leur fournissant du cannabis médicinal et des produits à base de cannabis en janvier 1996.

RICK STIEBEL
6 avr.2021 12h00
AFFAIRES
ENTREPRISE LOCALE

Les personnes qui comptent sur le Victoria Buyers Cannabis Club pour des produits qui aident à résoudre leurs problèmes de santé peuvent pousser un soupir de soulagement. Pour le moment, au moins.

Ted Smith, qui a fondé le Victoria Buyers Cannabis Club en 1996, a confirmé que son propriétaire avait accepté de renouveler le bail du 826 Johnson St. pour quatre ans supplémentaires, à compter du 1er avril.

Le propriétaire, Skipper Properties Ltd., avait indiqué en février que le bail ne serait pas renouvelé après avoir reçu une lettre du ministère de la Sécurité publique et du solliciteur général de la Colombie-Britannique menaçant d'éventuelles amendes ou d'emprisonnement si le bail n'était pas résilié.

LIRE AUSSI: Le propriétaire résilie le bail du Victoria Cannabis Compassion Club suite à la pression de la province

«Nos avocats ont convaincu les avocats du propriétaire que nous avions des motifs raisonnables de contester la décision de la province», a expliqué Smith. «C'est la jambe sur laquelle nous nous tenons et nous n'avons jamais hésité depuis nos débuts il y a 25 ans. Nous avons été vraiment choqués que notre propriétaire soit prêt à se battre avec nous.

«Nous sommes heureux de ne pas avoir à déménager et à installer une tente à l'hôtel de ville, ce qui semblait être notre seule option.»

Le Victoria Cannabis Buyers Club fournit aux patients qui ont un certificat de leur médecin - dont beaucoup souffrent de cancer - des produits plus abordables et plus puissants pour les aider à faire face à leur douleur et à leur état. De nombreux produits disponibles depuis la légalisation en 2018 sont limités en force et / ou beaucoup plus chers que ce que propose le club, a noté Smith.

«Il était tentant de s'ouvrir à un usage récréatif lorsque le cannabis était légalisé», a admis Smith. «Mais notre objectif était et sera toujours nos patients.»

Smith a demandé à Santé Canada une exemption qui permettrait au club de continuer à fournir des produits moins chers avec des doses plus élevées. Le club a été fréquemment perquisitionné depuis sa légalisation.

A LIRE AUSSI: La police fait une descente dans un club de compassion au cannabis âgé de 23 ans à Victoria

Il a également besoin que le gouvernement provincial accorde également une exemption et a fait pression sur les ministres du Cabinet de la Colombie-Britannique à cette fin.

«Je comprends que certains députés plaident en faveur d'une exemption», a-t-il déclaré. «Notre députée locale, Grace Lore, a été très favorable.»

Smith attribue aux manifestations quotidiennes qui ont commencé devant les bureaux du ministère de la Santé le 17 février pour avoir aidé à attirer davantage l'attention sur la situation.

«Nous avons pu dialoguer chaque jour avec des gens qui ne savaient pas vraiment ce qui se passait», a-t-il déclaré. «La réponse a été vraiment bonne et très positive.»

Cela comprenait des conversations causales avec le personnel en attente des feux de signalisation, a-t-il ajouté.

Malgré les obstacles juridiques sur plusieurs fronts, Smith a souligné que lui et ses partisans feraient tout ce qui est en leur pouvoir pour continuer à lutter pour les droits des patients à un médicament à base de cannabis de haute qualité et à faible coût.

Le Victoria Cannabis Buyers Club sert en moyenne entre 3 000 et 3 500 clients par mois.

rick.stiebel @

goldstreamgazette.com

https://vcbc.live/history/the-raids/

Les raids
Le 15 juillet à 10 h 45, la CSU a attaqué le VCBC une deuxième fois.

_______________________________________________________________________

En janvier 2002, nous avons subi un raid de la police. Cela a été suivi de raids en mars, juin et finalement février 2003.

Les 17 accusations de trafic qui ont suivi ces raids ont été abandonnées, acquittées ou annulées par la Cour d'appel.

En décembre 2009, la boulangerie de notre organisation a été perquisitionnée par la police et notre boulanger, Owen Smith, a été arrêté. Nous avons combattu ces accusations et avons gagné.

Grâce à notre contestation constitutionnelle de ces accusations, le juge Robert Johnston a conclu que l'article du Règlement sur l'accès à la marijuana à des fins médicales (RAMM) de Santé Canada (qui restreint fonctionnellement les destinataires à n'utiliser que la forme séchée de la drogue) est inconstitutionnel; il enfreint l'article de la Charte des droits qui garantit la vie, la liberté et la sécurité de la personne. »

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.