Le ministre de l'Agriculture critique les « ayatollahs » du ministère de l'Environnement

Le ministre de l'Agriculture critique les « ayatollahs » du ministère de l'Environnement

Publié aujourd'hui à 4 h 02
Mis à jour aujourd'hui à 12 h 10

Une nouvelle déclaration d'André Lamontagne fait réagir. Au congrès de l'Union paysanne, samedi, le ministre de l'Agriculture du Québec s'est engagé à obtenir un allègement des lois et de la réglementation en matière d'environnement et de salubrité alimentaire afin d'aider les petits producteurs agricoles.

L'équipe du ministre de l'Agriculture lui avait suggéré de prendre une fin de semaine de repos, après une dizaine de jours difficiles à tenter de gérer la controverse causée par le congédiement d'un fonctionnaire lanceur d'alerte.

André Lamontagne a toutefois tenu à prendre la parole, samedi, devant un parterre de petits producteurs membres de l'Union paysanne, réunis à Québec. Le discours était filmé par le média spécialisé La Vie Agricole.

Le ministre a pris un « engagement » : réduire les « embûches » auxquelles font face les petits agriculteurs.

Il affirme avoir déjà lancé « un grand chantier » pour revoir la loi et la réglementation sur les produits alimentaires et la transformation.

Il y a un gros tampon pour s’assurer qu’il n’y aura pas de problèmes de santé publique et de salubrité [...] Mais moi, la question que j’ai posée, c’est : "Est-ce qu’on peut réduire ce tampon-là?" [...] À un moment donné, est-ce qu'on n'a pas viré fou? N'est-ce pas trop?

André Lamontagne, ministre de l'Agriculture, au congrès de l'Union paysanne, le 8 février 2019

Benoit Charette et les « ayatollahs » du ministère de l'Environnement
Le ministre de l'Agriculture a poursuivi son discours en expliquant que la loi environnementale ne convient pas aux petits agriculteurs et qu'il veut leur faciliter la vie. André Lamontagne a raconté en avoir fait part à son collègue à l'Environnement, Benoit Charette.

« Les premières choses que j’ai faites, c’est de lui dire : "Benoit, chez vous, qui s’occupe de l’agriculture? Quelle compréhension il a de l’agriculture? Il va falloir qu’on s'assoie, qu’on trouve un moyen de sensibiliser les gens chez vous." Et je peux vous dire que, là-dedans, il y a quelques ayatollahs, on s’entend là-dessus – pour voir comment on peut accommoder. »

Les ayatollahs sont les principaux chefs religieux de l'islam chiite, mais le terme est aussi utilisé pour désigner, selon le dictionnaire Larousse, des personnes aux idées rétrogrades qui usent de manière arbitraire et tyrannique des pouvoirs étendus dont elles disposent.

Des propos qui inquiètent
« On espère que le ministre Lamontagne ne souhaite pas assouplir davantage les mesures liées à l’utilisation de pesticides quand il dénonce certains "ayatollahs'' du ministère de l’Environnement », a dit Thibault Rehn, coordinateur de Vigilance OGM.

« Pour moi, c'est inquiétant, parce que ça trahit un préjugé », a affirmé Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki.

De voir ce ministre se faire le lobbyiste de l'industrie auprès du ministre de l'Environnement, ce n'est pas très approprié.

Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki
Karel Mayrand rappelle que le ministre Lamontagne a été accusé, pas plus tard que la semaine dernière, de céder aux lobbies en approuvant le congédiement d'un lanceur d'alerte qui dénonçait l'influence des producteurs et des compagnies de pesticides dans la recherche scientifique en agriculture.

« J'y vois une approche conservatrice, a dit M. Mayrand. Le ministre voit de la rigidité réglementaire, donc il veut enlever de la réglementation. »

Avant de faire la leçon à d'autres ministères, il devrait s'assurer que son ministère fait son travail comme il faut.

Karel Mayrand
« La défense de l'environnement, ce n'est pas seulement la job du ministre de l'Environnement, a tenu à dire Karel Mayrand. C'est la responsabilité de tout le gouvernement. »

La Fondation David Suzuki reconnaît toutefois que des modifications pourraient être faites pour adapter la législation à la réalité des petits producteurs qui ne font pas de monoculture, mais il faut être prudent, a précisé Karel Mayrand. Si la réglementation est rouverte, il craint que les grands lobbies en profitent pour se faire valoir.

Le ministère de l'Environnement n'est pas la bonne cible, selon l'Union paysanne
Même s'il souhaite que les normes soient adaptées aux petits producteurs, le président de l’Union paysanne Maxime Laplante, n’est « pas tout à fait d’accord avec le choix des termes employés ».

« Ce n'est surtout pas un allégement qu’on demande, explique M. Laplante, ce n’est pas comme ça qu’on a compris le discours. Ce qu’on veut, c’est que les normes soient adaptées. »

Marie-Josée Renaud, coordinatrice de l'Union paysanne ajoute que le ministère de l'Environnement n'est pas un obstacle : « Il y a beaucoup de choses à changer au MAPAQ avant de demander au ministère de l'Environnement de changer des choses. »

Les choses qu'on veut changer, ce n'est pas moins d'encadrement pour l'environnement, c'est plus d'encadrement.

Marie-Josée Renaud, coordinatrice de l'Union paysanne
L'Union paysanne demande depuis plusieurs années que la loi soit modifiée pour mettre fin au monopole syndical de l’Union des producteurs agricoles (UPA) et pour permettre le pluralisme d’association. Actuellement, tous les agriculteurs doivent payer une cotisation à l’UPA.

André Lamontagne a été le premier ministre de l'Agriculture à participer au congrès de l'Union paysanne.

Durant son discours, le ministre a refusé d'aborder le congédiement de l'agronome Louis Robert. Il a mentionné : « Je n’ai pas de langue de bois, ça m’a coûté cher la semaine passée. »

Réactions politiques

Marie Montpetit @Marie_Montpetit
La semaine dernière, le ministre refusait d'écouter la science. Aujourd'hui, il dit que les experts du ministère de l'environnement sont des “ayatollahs”. À quoi se fie le ministre? Son «intuition»?!

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.