Le cannabis est de loin, la drogue ILLICITE la plus consommée chez les 15 à 24 ans. Zappiste: Une fois légalisé il ne sera plus illicite ni la drogue la plus consommée par les 15 à 24 ans !? Ce sera l’alcool ! Qui sera l’illicite #1 ?

Le cannabis est de loin, la drogue ILLICITE la plus consommée chez les 15 à 24 ans. Zappiste: Une fois légalisé il ne sera plus illicite ni la drogue la plus consommée par les 15 à 24 ans . Ce sera l’alcool ! Qui sera l’illicite #1 ?

https://www.lanouvelle.net/action-tox-etend-son-service-aux-jeunes-adultes/

Action Tox étend son service aux jeunes adultes
Le lundi 30 avril 2018, 10h04

Depuis le début de l’année, Action Toxicomanie sensibilise les jeunes adultes fréquentant les centres de formation professionnelle et de formation générale aux adultes de la région aux dangers de la dépendance. Il s’agit d’une clientèle particulièrement à risque.
Grâce à un Bal masqué réussi et à une généreuse contribution financière de la Fondation François-Bourgeois, Action Tox est en mesure d’intervenir, à raison de 21 heures par semaine, auprès de cette clientèle à risque se trouvant dans les six centres de formation professionnelle et de formation générale aux adultes des MRC d’Arthabaska et de L’Érable.

D’ici le mois de juin, plus de 1000 jeunes adultes de la région auront été rencontrés dans le cadre d’ateliers de sensibilisation et de rencontres individuelles.

«Le constat général émanant des différentes recherches veut que les élèves âgés de 15 à 24 ans et non diplômés fassent partie des clientèles à risque non seulement en matière de dépendance, mais aussi en ce qui a trait aux problématiques de détresse psychologique. Malheureusement, les services en matière de prévention des dépendances sont restreints et non spécialisés tant dans les centres de formation professionnelle que générale aux adultes», explique la directrice générale d’Action Tox, Julie Berger.

Grave problématique de consommation
Selon une récente étude publiée par l’Institut national de la santé publique, plus d’un adulte sur dix fréquentant les centres de formation professionnelle ou les centres de formation générale aux adultes consomme du cannabis tous les jours (13,4 %).

Près de la moitié d’entre eux ont affirmé avoir déjà pris des méthamphétamines, de l’ecstasy ou des champignons magiques (respectivement 42,4 %, 38,4 % et 35,3 %) et plus du quart ont déjà consommé de la cocaïne (26,7 %).

«Les résultats révèlent que pour aider les jeunes à limiter leur consommation d’alcool ou de cannabis, les interventions devraient être axées sur le développement d’une attitude favorable et d’un sentiment de contrôle face à ces comportements. C’est précisément, ce que nous faisons depuis le mois de janvier auprès de cette clientèle», ajoute Mme Berger.

Maintenir la présence
Les sommes amassées par l’organisme victoriavillois au cours des derniers mois permettront de maintenir l’effort de sensibilisation jusqu’à la fin de l’année scolaire. Action Tox est maintenant à la recherche de financement afin d’assurer la pérennisation de son programme auprès de ce groupe d’individus à risque. L’objectif est de donner à ces adultes les outils nécessaires afin qu’ils soient en mesure de faire des choix de consommation éclairés et qu’ils adoptent de saines habitudes de vie.

Plusieurs jeunes rencontrés depuis janvier ont été à même de prendre conscience de leur problème de dépendance et d’aller un peu plus loin afin d’obtenir les informations et les ressources qui leur permettront de le résoudre. Le but de la démarche est de bâtir une jeunesse en meilleure santé, d’améliorer leur employabilité et de réduire la criminalité.

«Le travail de prévention en matière de dépendance est un facteur de développement économique, notamment en contexte de pénurie de main-d’œuvre. Il permet également de réduire de façon importante les frais liés à la répression, ainsi que les coûts sociaux en lien avec la consommation régulière de substances dommageables», conclut la directrice générale.

Dans un contexte probable de changement au statut légal du cannabis, il est plus important que jamais de protéger les groupes à risque et d’intensifier les efforts de prévention auprès de la population. Surtout en considérant qu’elle est de loin, la drogue illicite la plus consommée chez les 15 à 24 ans.

Au sujet d’Action Toxicomanie
Ayant pignon sur rue à Victoriaville, Action Toxicomanie intervient depuis plus de 25 ans dans divers milieux pour promouvoir les saines habitudes de vie et prévenir les problèmes de dépendance chez les jeunes de 10 à 30 ans.

L’organisme à but non lucratif pose tous les jours des actions concrètes de prévention notamment dans les établissements scolaires des MRC de l’Érable et d’Arthabaska et de Drummond. Les éducateurs en prévention des toxicomanies sont formés pour repérer rapidement les jeunes en difficulté, pour intervenir auprès d’eux et prévenir ainsi l’émergence de problèmes de dépendance. Ils proposent également des ateliers de prévention et de sensibilisation aux étudiants afin de bien les informer et de les aider à développer leurs habiletés personnelles et sociales.

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.