Toronto envisage la décriminalisation de toutes les drogues. Zappiste:La meilleure solution pour aider les personnes qui ont besoin d’aide au lieu de les criminaliser les isoler les stigmatiser !

Zappiste:La meilleure solution pour aider les personnes qui ont besoin d’aide au lieu de les criminaliser les isoler les stigmatiser !

Y'a les crétins de prohibitionnistes moraliste qui vont essayer de faire croire que ce sera en vente partout et accessible à tous...

C'est le seul moyen sérieux pour régler le problème de Santé causé par l'illégalité.

http://www.journaldemontreal.com/2017/08/05/toronto-envisage-la-decrimin...
Toronto envisage la décriminalisation de toutes les drogues

Agence QMI
Samedi, 5 août 2017 13:31 MISE à JOUR Samedi, 5 août 2017 13:34
Coup d'oeil sur cet article
TORONTO | Alors que consommer du cannabis devrait être légal d’ici moins d’un an, la Ville de Toronto propose d’aller encore plus loin et de légaliser toutes les drogues.

«Il est clair que notre approche actuelle vis-à-vis des drogues, dans cette ville et dans ce pays, ne semble pas avoir l’impact souhaité», a expliqué la Dre Eileen De Villa, responsable de la Santé à Toronto, lors d’une rencontre avec des journalistes vendredi.

Comme bien d’autres villes au pays, Toronto doit composer avec de plus en plus de cas de surdoses de drogue liées à la crise des opiacés. Dans la dernière semaine de juillet, les services d’urgence ont dû répondre à 79 cas de surdoses, selon le «Toronto Star».

La docteure De Villa souhaite que la Ville explore une approche centrée sur la santé des consommateurs et non sur leur criminalisation. «Toronto a toujours été un meneur et je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas continuer à l’être sur ce front», a-t-elle ajouté en reconnaissant que la Ville ne peut modifier le Code criminel, mais qu’elle peut se servir de son pouvoir d’influence.

Le conseiller municipal Joe Mihevc a approuvé l’approche de la docteure en place depuis seulement quatre mois. «Est-ce une bonne utilisation des ressources publiques de recourir à la police, les avocats, les tribunaux, tout le système judiciaire, ou est-ce qu’on devrait recourir à plus de personnel de santé publique et d’infirmières? Qu’est-ce qui amènerait les meilleurs résultats», s’est-il questionné.

En 2016, environ 2400 Canadiens sont décédés des suites d’une surdose de drogue, notamment en raison du fentanyl, un opiacé 100 fois plus puissant que la morphine.

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.