Unies pour sensibiliser aux risques du fentanyl, deux mères endeuillées témoignent. Chaque année, le fentanyl fait des centaines de morts au Canada.

Zappiste: Le cannabis n'a pas de dose mortelle !

http://ici.radio-canada.ca/regions/manitoba/2016/08/31/001-drogue-surdos...

Unies pour sensibiliser aux risques du fentanyl, deux mères endeuillées témoignent

Publié aujourd'hui à 9 h 08

Deux Winnipégoises qui ont perdu leurs fils à la suite de surdoses veulent sensibiliser la population et les politiciens aux risques liés à la consommation de fentanyl, à l'occasion de la Journée internationale de la sensibilisation aux surdoses.

Arlene Last-Kolb a perdu son fils de 24 ans, Jessie, en 2014, et n'a rien oublié.

« Tu ne t'en remets jamais et tu n'es plus jamais la même », dit-elle.

Mercredi midi, elle se tiendra devant le palais législatif aux côtés de Christine Dobbs, une autre mère qui a perdu son fils, pour sensibiliser les gens aux dangers du fentanyl. Cet opioïde synthétique est 100 fois plus toxique que la morphine, et ceux qui vivent avec une dépendance ont besoin d'un traitement spécial.

Avant que son fils disparaisse, Arlene Last-Kolb ne connaissait rien du fentanyl. Elle a passé ces deux dernières années à courir après des professionnels de la santé, des politiciens, et d'autres familles concernées pour connaître tout ce qu'elle pouvait à propos de cette drogue et faire tout ce qu'elle peut pour éviter que d'autres en souffrent.

Depuis la mort de leurs fils, Arlene Last-Kolb et Christine Dobbs se soutiennent mutuellement.

Leurs fils étaient dans la même école primaire et allaient tous deux au Churchill High School.

Le fils de Mme Dobbs, Adam, avait 27 ans lorsqu'il a fait une surdose, cette année.

Sa mère explique qu'il était toxicomane, mais qu'il avait tenté d'obtenir de l'aide en 2010.

« Pendant six ans, on a vu des hauts et des bas. Mon fils voulait arrêter de consommer des drogues », témoigne-t-elle.

Christine Dobbs ne sera toutefois pas en mesure de s'exprimer publiquement mercredi, car l'émotion reliée à la mort de son fils est encore très vive. La mère endeuillée a cependant écrit des lettres et a confectionné des badges en rubans d'argent, qui sont le symbole de la Journée internationale de la sensibilisation aux surdoses.

Chaque année, le fentanyl fait des centaines de morts au Canada.

Commentaires

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.