Le régime exclut le cannabis médicinal parce qu’il n’est pas approuvé par Santé Canada. Zappiste: “Santé Canada” n’a rien eu à voir avec le rappel de deux lots de comprimés Primidone, en raison de taux élevés de plomb...

Le régime exclut le cannabis médicinal parce qu’il n’est pas approuvé par Santé Canada. Zappiste: “Santé Canada” n’a rien eu à voir avec le rappel de deux lots de comprimés Primidone, en raison de taux élevés de plomb...

Zappiste: ils n'ont pas découvert le problème ils n'ont fait que passer les infos de la compagnie !?

Eux qui s'inquiètent du taux de THC du cannabis.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1094868/assurance-medicaments-exclu...

Jugement en N.-É. : le refus de rembourser le cannabis médicinal n'est pas discriminatoire
Publié aujourd'hui à 5 h 30
La Cour d'appel de la Nouvelle-Écosse infirme la décision de la commission provinciale des droits de la personne qui obligeait une entreprise à couvrir les coûts du cannabis médicinal de l'un de ses employés.

La Presse canadienne
Gordon Wayne Skinner, de la région de Chezzetcook, souffre de douleur chronique depuis un accident de travail. Il avait porté plainte pour discrimination lorsqu’on lui a refusé la couverture du régime d’assurance de l’industrie canadienne des ascenseurs.

Des représentants du régime d’assurance ont soutenu qu’il ne couvrait pas les médicaments non approuvés par Santé Canada.

En février 2017, la commission des droits de la personne a donné raison à M. Skinner en expliquant que le cannabis médicinal n’était pas exclu du régime parce qu’il faut une prescription pour s’en procurer légalement.

À lire aussi :

L’efficacité de la marijuana médicinale reste à prouver, selon des experts
Cannabis médicinal chez les vétérans : des ordonnances critiquées
Cependant, le plus haut tribunal de la province vient d’infirmer cette décision. Selon la Cour d’appel, la commission a erré en jugeant que M. Skinner était victime d’une discrimination basée sur son invalidité parce que le régime d’assurance ne couvrait pas le cannabis médicinal.

Le régime exclut le cannabis médicinal parce qu’il n’est pas approuvé par Santé Canada, ce qui constitue une limite raisonnable de sa couverture, selon la Cour d’appel.

Gordon Wayne Skinner a accès à tous les médicaments couverts par le régime d’assurance, ajoutent les juges de la Cour d’appel. Il a connu un impact négatif parce que ces médicaments n’étaient pas efficaces dans son cas, et non parce qu’il faisait partie d’un groupe défini dans la loi sur les droits de la personne, concluent-ils.

------------------------------------------------

Rappel de deux lots de comprimés Primidone, un médicament antiépileptique en raison de taux élevés de plomb qui pourraient présenter de graves risques pour la santé.
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1093759/primidone-sante-canada-rapp...

Rappel de deux lots de comprimés Primidone, un médicament antiépileptique
Publié le vendredi 6 avril 2018 à 23 h 23

Santé Canada a indiqué vendredi soir que l'entreprise AA Pharma Inc. avait procédé au rappel volontaire de deux lots de comprimés Primidone, un médicament antiépileptique, en raison de taux élevés de plomb qui pourraient présenter de graves risques pour la santé.

La Presse canadienne
Le Primidone est un médicament antiépileptique sur ordonnance prescrit pour maîtriser les convulsions.

Santé Canada a précisé que seuls les lots de 125 mg (numéro MT4040) et de 250 mg (numéro MM3274) étaient touchés par le rappel.

Les consommateurs qui ont acheté ou utilisé ces produits doivent les rapporter à la pharmacie pour les faire remplacer.

Selon Santé Canada, le plomb peut présenter de graves risques pour la santé lorsqu'il est ingéré en trop grande quantité.

Santé Canada a aussi indiqué que AA Pharma Inc. avait demandé aux pharmacies qui ont distribué ces produits de communiquer avec les personnes qui en ont reçu et de les récupérer afin de les rendre.

L'entreprise a aussi envoyé un avis aux grossistes et aux distributeurs pour les informer du rappel et des mesures à prendre.

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.