Santé Canada s'accorde une marge bénéficiaire de 1500% sur la mari certifiée

La presse canadienne, 15 avril 2007
Par Dean Beeby

OTTAWA (PC) - Le gouvernement fédéral facture à ses clients qui achètent de la marijuana certifiée à des fins thérapeutiques 15 fois ce qu'il paye pour acheter la drogue, en gros, de son fournisseur officiel, indiquent des documents.

Certains jugent abusif d'imposer une marge bénéficiaire aussi élevée à des citoyens parmi les plus mal en point au pays, dont les revenus sont faibles et qui se voient souvent privés de leur approvisionnement en «pot» thérapeutique lorsqu'ils n'arrivent plus à payer la facture de la drogue fournie par le gouvernement.

Des données obtenues grâce à la Loi sur l'accès à l'information montrent que Santé Canada verse 328,75 $ par kilo de marijuana médicale en gros, produite par la société Prairie Plant Systems.
Santé Canada revend ensuite le cannabis à un petit groupe d'usagers autorisés au prix de 150 $ - plus taxes - pour chaque sachet de 30 grammes de sommités fleuries (têtes, ou cocottes) moulues, avec une concentration en THC de 14 pour cent. Cela revient à 5000 $ le kilo, ou une marge bénéficiaire de 1500 pour cent.

C'est impossible pour une personne qui ne peut pas travailler parce qu'elle est trop malade de payer autant, affirme Ron Lawrence, un Ontarien victime de brûlures qui a lui-même besoin de marijuana thérapeutique pour contrôler ses graves douleurs.

Santé Canada s'est retrouvé obligé de fournir du cannabis à des fins médicales à la suite d'une série de décisions judiciaires reconnaissant les recherches scientifiques qui ont démontré que l'«herbe» peut atténuer la douleur là où les médicaments habituels échouent. Les tribunaux ont également stipulé que les patients ne devraient pas être forcés d'aller sur le marché noir pour se procurer leur médicament.

Présentement, 1742 patients sont autorisés par Santé Canada à posséder de la marijuana séchée à des fins médicales. De ce nombre, 1040 sont autorisés à en faire pousser pour leur consommation personnelle, et 167 autres sont autorisés à en cultiver pour l'usage exclusif de patients autorisés.

Mais les patients peuvent aussi s'en procurer en la commandant au fournisseur officiel de Santé Canada, Prairie Plant Systems, qui l'achemine habituellement par service de messagerie.
A l'heure actuelle, près du tiers des patients ont des arriérés de paiement à l'endroit de Santé Canada.

Un porte-parole du ministère, Jason Bouzanis, a souligné que le prix de 328,75 $ le kilo n'inclut pas les autres coûts encourus par Santé Canada.

Même si les patients munis d'un permis peuvent actuellement faire pousser leur propre pot, Santé Canada compte éliminer ces permis après 2007, ce qui obligerait les patients à se tourner vers Prairie Plant Systems, ou essayer de se procurer la drogue sur le marché noir ou dans les Clubs Compassion, qui sont techniquement illégaux.

Dans la rue, la marijuana se vend environ 10 $ le gramme pour de petites quantités, soit deux fois le prix facturé par Santé Canada, bien que des achats faits en gros sans trop d'intermédiaires peuvent s'effectuer au prix du gouvernement, voire à un prix inférieur. Les Clubs Compassion demandent aussi peu que 5 $ le gramme, soit le même prix que la drogue gouvernementale.

Comme le cannabis thérapeutique n'est pas un médicament reconnu, les compagnies d'assurance et les programmes pharmaceutiques gouvernementaux n'en remboursent pas le coût aux patients.