Leur procès se tiendra devant un juge seul

Le Devoir, mardi 14 mars 2000, p. A2

Marc Saint-Maurice et Alexandre Néron, mis en accusation pour possession et trafic de marijuana pour avoir fourni le Club Compassion, subiront finalement leur procès devant un juge seul, à leur plus grande déception.

MM. Saint-Maurice et Néron, deux figures de proue du parti politique le Bloc Pot, souhaitaient obtenir un procès devant jury, mais cela est techniquement impossible. Un accusé a droit à un procès devant jury pour des infractions punissables par une peine d'emprisonnement maximale de 5 ans et plus. Or, la peine maximale prévue à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances est de 5 ans moins un jour. M. Saint-Maurice espérait que la cause soit jugée par le public, surtout que les sondages démontrent «un appui de 80%» des Québécois à la légalisation de la marijuana à des fins thérapeutiques. Les accusés reviendront en Cour le 23 mai. Ils avaient été épinglés par les policiers en possession de 66 grammes de marijuana destinée à des malades. Le Club Compassion est fermé depuis que les policiers y ont effectué une descente en février.