Le cannabis diminue le risque de cancer

Forums: 

Pourquoi les fumeurs de cannabis pourraient-ils être moins exposés au risque de cancer que les fumeurs de tabac?

Onze chercheurs américains et taïwanais ont rassemblé des données issues de la recherche fondamentale et réétudié les résultats d’une étude épidémiologique réalisée en 1997 par Sidney et coll. Leur conclusion laisse suggérer que le fait de fumer du cannabis n’augmente pas — voire diminue - la fréquence d’apparition de certaines formes de cancer associées au tabagisme.

Bien que la fumée issue d’une cigarette de cannabis produise des taux plus élevés en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) carcinogènes que le produit de combustion des cigarettes de tabac, cela ne signifie pas forcément que les fumeurs de cannabis courent un risque plus important de contracter un cancer que les fumeurs de tabac.

En effet, les taux de HAP produisent un effet de moindre importance que l’influence de substances qui, avec leurs enzymes, activent les HAP dans le foie. Dans un article, les chercheurs ont déclaré qu’il n’était « pas surprenant de constater que l’association de delta-9-THC au goudron de tabac a conduit à une réduction significative de l’activité cancérigène » dans des essais avec des cellules cancéreuses.

Nous savons que fumer du cannabis — comme fumer du tabac – provoque l’apparition de phases préliminaires du cancer de l’épithélium. En revanche, les études montrent que ces phases « ont une valeur plutôt faible, voire nulle, en matière de prévision » et que ces lésions sont « en règle générale réversibles et peuvent tout à fait disparaître de manière spontanée ». Dans des essais conduits avec des primates, « une exposition prolongée à la fumée de marijuana n’a pas produit d’effets carcinogènes ».

Dans l’étude d’ensemble réalisée sur un groupe de personnes par Sidney et coll. (1997) auprès d’environ 65000 personnes avec une durée d’observation moyenne de 8,6 ans, un risque notablement plus élevé de développer un cancer du poumon a été observé chez les fumeurs de tabac, comparés aux risques chez les fumeurs de
cannabis.

Face aux groupes des non-consommateurs, ces derniers ont en outre montré un risque moins significatif en termes de développement de ce type de cancer. À la critique, selon laquelle Sidney et coll. n’auraient pas accompagné leurs sujets suffisamment longtemps pour découvrir une augmentation du risque de développer un cancer chez les consommateurs de cannabis, les chercheurs ont répondu que « le temps d’observation était curieusement suffisamment long pour découvrir 179 cas de cancers associés au tabagisme chez les fumeurs de tabac. En partant du principe que le risque était égal à celui chez les non-fumeurs, il aurait fallu s’attendre à seulement 130 cas. Comparés à ces chiffres, seulement trois cas de cancer associés à la consommation de cigarettes de cannabis ont été observés. Si la fréquence d’apparition de formes de cancers associés au tabagisme chez les fumeurs de cannabis était égale à celle chez les non-fumeurs, «alors on aurait pu s’attendre à 16 cas parmi les fumeurs de marijuana».

Source: Chen AL, Chen TJ, Braverman ER, Acuri V, Kemer M, Varshavskiy M, Braverman D, Downs WB, Blum SH, Cassel K, Blum K. Hypothesizing that marijuana smokers are at a significantly lower risk of carcinogenicity relative to tobacco-non-marijuana smokers: evidenced based on statistical reevaluation of current literature. J Psychoactive Drugs 2008;40(3):263-72

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.