La Commission des stupéfiants de l'ONU reclasse le cannabis pour reconnaître ses usages thérapeutiques

l'ONU chargé de la politique en matière de drogues, a reclassé le cannabis et la résine de cannabis dans une liste internationale qui reconnaît sa valeur médicale.

La Commission des stupéfiants de l'ONU reclasse le cannabis pour reconnaître ses usages thérapeutiques

4 décembre 2020 Actualités départementales Temps de lecture : 1 min (373 mots)

Le 2 décembre 2020, la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND), l'organe décisionnel de l'ONU chargé de la politique en matière de drogues, a reclassé le cannabis et la résine de cannabis dans une liste internationale qui reconnaît sa valeur médicale. La CND a voté sur les recommandations du 41e Comité d'experts sur la pharmacodépendance (ECDD) de l'OMS, qui suggéraient que le cannabis et la résine de cannabis soient reclassés de leur liste actuelle aux côtés de l'héroïne, des analogues du fentanyl et d'autres opioïdes considérés comme exceptionnellement nocifs pour la santé publique.

En 2018, l'ECDD de l'OMS a procédé à un examen formel du cannabis et de toutes les substances liées au cannabis qui font actuellement l'objet de mesures de contrôle internationales. À cette époque, l'ECDD avait indiqué que certains médicaments dérivés du cannabis, comme le cannabidiol, n'étaient pas susceptibles d'être abusés ou de provoquer une dépendance, mais présentaient des avantages significatifs pour la santé des enfants atteints d'épilepsie résistante au traitement et ne devaient donc pas être placés sous contrôle international. Le comité a ensuite examiné scientifiquement le cannabis et d'autres produits dérivés de la plante de cannabis et a formulé une série de recommandations qui permettraient de contrôler plus efficacement les préparations de cannabis à forte teneur en delta-9-THC (dronabinol),

La CND examine les recommandations de l'OMS depuis 2018 et a accepté un vote en personne à Vienne en décembre 2020. Alors que la CND a voté en faveur de la recommandation principale de l'ECDD sur la reclassification du cannabis, elle n'a pas accepté d'autres recommandations faites par l'ECDD pour modifier la classification d'autres substances liées au cannabis qui visaient à garantir leur disponibilité pour un usage médical tout en prévenant les dommages associés à un usage non médical.

La reclassification du cannabis et de la résine de cannabis supprimera certains obstacles procéduraux internationaux à la recherche et au développement de produits médicaux à base de cannabis conformément aux cadres réglementaires nationaux. Le changement de statut du cannabis n'affectera pas son usage non médical ni ne favorisera sa légalisation, car il reste sous contrôle international strict. Le cannabis et la résine de cannabis seront désormais classés comme ayant un degré similaire d'abus et de potentiel de dépendance à des médicaments tels que la morphine et l'oxycodone.

Plus d'informations sur les résultats de la CND peuvent être trouvées ici .
https://www.unodc.org/documents/commissions/CND/CND_Sessions/CND_63Recon...

Plus d'informations sur le 41ème ECDD peuvent être trouvées ici .
https://www.who.int/teams/health-product-and-policy-standards/controlled...

Pour plus de questions, veuillez contacter :ecddsecretariat@who.int

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.