Nunavik: « Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut », gagne le Prix Inspiration Arctique

Un projet de traitement des dépendances au Nunavik gagne le Prix Inspiration Arctique

Nunavik: « Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut », gagne le Prix Inspiration Arctique

Le projet de traitement des dépendances « Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut », chapeauté par le Centre régional de rétablissement Isuarsivik de Kuujjuaq, au Nunavik, est le grand gagnant du Prix Inspiration Arctique d’un million de dollars.

Un projet de traitement des dépendances au Nunavik gagne le Prix Inspiration Arctique

Un groupe de personnes durant une cérémonie virtuelle.
Le projet «Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut», chapeauté par le Centre régional de traitement Isuarsivik, est le grand gagnant du Prix Inspiration Arctique d’un million de dollars. Cette image montre les membres de l'équipe lors de la cérémonie virtuelle, vendredi soir.

PHOTO : PHOTO FOURNIE PAR LE PRIX INSPIRATION ARCTIQUE

PartagezMatisse Harvey (accéder à la page de l'auteur)
Matisse Harvey
hier à 22 h 31

Le projet de traitement des dépendances « Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut », chapeauté par le Centre régional de rétablissement Isuarsivik de Kuujjuaq, au Nunavik, est le grand gagnant du Prix Inspiration Arctique d’un million de dollars.

Le projet vise à offrir un programme de traitement des dépendances et de guérison des traumatismes intergénérationnels à des familles inuit de la région par l'intermédiaire d'un nouveau centre offrant 32 lits. En inuktitut, Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut signifie la famille au centre du processus de guérison.

Sarah May, l’une des deux responsables du projet, se sent à la fois excitée et reconnaissante de voir ses efforts porter fruit. Ça va apporter beaucoup d’espoir dans la région pour les personnes qui cherchent à obtenir de l’aide », soutient-elle. « Ils sauront qu’ils ont un endroit vers lequel aller pour trouver de l’aide. Le projet était finaliste pour le grand prix depuis trois années consécutives.

Un homme et une femme se tiennent dehors devant une forêt enneigée.
George Kauki (à gauche) et Sarah May (à droite) sont les deux personnes derrière le projet «Ilagiitigut anngiangijaqatigiinnirq ilurqusivuttigut».

PHOTO : PHOTO FOURNIE PAR ISUARSIVIK

Depuis dix ans, le Prix Inspiration Arctique récompense chaque année des initiatives nordiques dans les secteurs notamment de l’éducation, de la culture, de la santé, des langues et des arts de la scène.

Au total, plus de 3 millions de dollars ont été remis cette année à huit équipes et projets à travers le Nord lors d’une cérémonie virtuelle diffusée vendredi soir sur les réseaux APTN et CBC.

Installés respectivement à Iqaluit et en Colombie-Britannique, l’artiste multidisciplinaire Laakkuluk Williamson Bathory, originaire du Nunavut, et le Gwich’in William Greenland, ont animé la cérémonie de part et d’autre du pays.

À lire aussi :
Former la prochaine génération de jeunes leaders musicaux au Nunavut
La musique au Nunavut grande gagnante des prix Inspiration Arctique

Changer le rapport à la guérison

L’organisme communautaire Isuarsivik offre depuis 25 ans des services de traitement des dépendances dans les 14 communautés du Nunavik. La construction d’un nouveau centre devait initialement commencer à l’été 2020, mais a dû être reportée à 2021 en raison de la crise sanitaire.

George Kauki, qui est aussi derrière le projet récipiendaire, affirme que l’établissement a considérablement changé les points de vue au sujet de la guérison depuis sa création.

Au début, il était plutôt axé sur les substances, mais maintenant il se concentre sur les meilleures pratiques des Inuit, comme l’identité inuit, la culture et le lien avec le territoire, explique-t-il.

En remportant un million de dollars, George Kauki assure que son équipe améliorera considérablement les services de guérison et de traitement des dépendances dans la région.

Un bâtiment en construction.
Le chantier de construction du nouveau Centre régional de rétablissement Isuarsivik de Kuujjuaq, en 2021.

PHOTO : RADIO-CANADA / CATHERINE VARGA

Combler un manque
Le Prix Inspiration Arctique est financé par sa fondation qui dispose d'environ 50 millions de dollars. Au cours des dix dernières années, près de 20 millions de dollars ont été remis à environ 50 projets.

Le président de la fondation du Prix Inspiration Arctique, et ancien politicien ténois, Wally Schumann, croit que le Prix répond à un besoin unique dans le Nord, puisque les budgets respectifs des gouvernements territoriaux ne sont pas en mesure de répondre à tous les besoins de leurs résidents.

Il est difficile de financer tous ces projets, reconnaît-il.

Un portraint de Wally Schumann à Hay River.
Wally Schumann a notamment été ministre de l'Industrie, du Tourisme et de l'Investissement, aux Territoires du Nord-Ouest, et député territorial de Hay River.

PHOTO : RADIO-CANADA / MARIO DE CICCIO

Les autres vainqueurs
Cinq autres prix ont été octroyés à d’autres organismes du Grand Nord.

Le Programme de partenariat de sécurité communautaire autochtone obtient 500 000 $ pour créer de la formation, de la certification et du mentorat pour des Premières Nations du Yukon afin de lutter contre les causes des traumatismes et de la violence intergénérationnels, entre autres.

Le programme Promotion du bien-être remporte 500 000 $ pour offrir des activités de formation orientées vers la santé mentale sur le territoire.

Le Projet de résilience climatique de la communauté de Tuktoyaktuk reçoit 500 000 $ pour mieux outiller la communauté à prendre des décisions liées aux changements climatiques.

L’organisme la Maison Hope reçoit 495 000 $ pour offrir davantage de services à des personnes en situation d’itinérance.

Le Camp de pêche à Happy’s Landing gagne 95 000 $ pour la création d’un camp traditionnel à des jeunes et des aînés, entre autres.

La formation de guide de rivière pour jeunes Autochtones, Indigenous Youth River Guide Training, et l’équipe de Treaty Talks (mieux comprendre les traités), sont les deux projets jeunesse qui ont pour leur part remporté des prix de 100 000 $.

Avec des informations de Toby Otak

https://www.youtube.com/watch?v=VYh1WU24Z8A

Commentaires

Population: 39 536. 1 316 000 litres de bière par an

1 316 000 litres de bière par an, un dépresseur psychotrope mortel à dépendance et addiction très forte.
(soit plus de 3,7 millions de canettes ou 97 canettes pour chaque habitant du territoire).

Quelle est la population du Nunavut 2021 ? 39 536 habitants
Une des régions les plus reculées et les moins peuplées au monde, avec 39 536 habitants en 2021.

« Les produits NuBrew bénéficient d'une pause de la Commission des alcools du Nunavut "pour les rendre plus abordables" pour les habitants. » Incitation à l'usage ?

https://nunatsiaq.com/stories/article/nunavut-liquor-and-cannabis-commis...

NOUVELLES 25 NOVEMBRE 2020 - 8 H 30 HNE

La Commission des alcools et du cannabis du Nunavut a tiré profit des ventes de spiritueux et de bière

Mais son objectif est d'amener les buveurs au cidre et aux panachés, selon un rapport

Le magasin de bière et de vin d'Iqaluit fournit à la Commission des alcools du Nunavut 72 % de ses revenus. (Photo d'archive)

Par Jane George

La Commission des alcools et du cannabis du Nunavut, qui a vendu pour 16 millions de dollars d'alcool en 2019-2020, prévoit d'ouvrir deux autres magasins de bière et de vin, d'abord à Rankin Inlet, puis à Cambridge Bay, et également d'établir des points de vente locaux pour le cannabis.

Mais, parallèlement à ces plans ambitieux, la commission, connue sous le nom de NULC, dit qu'elle veut détourner les buveurs du Nunavut des spiritueux vers des boissons alcoolisées plus légères.

Dans l'ensemble, la NULC a réalisé des bénéfices d'environ 3 millions de dollars en 2019-2020, selon son rapport annuel pour l'exercice 2019-2020, déposé plus tôt ce mois-ci à l'Assemblée législative.

Environ sept des 10 $ gagnés par la NULC provenaient du magasin de bière et de vin d'Iqaluit, selon le rapport.

À la fin de l'exercice, l'agence publique du GN pour les ventes d'alcool et de cannabis a transféré ses bénéfices au gouvernement territorial pour soutenir ses programmes et ses services.

Contrairement à de nombreuses autres entreprises, le NULC était considéré comme un service essentiel et est resté ouvert au milieu d'autres fermetures de services publics lorsque le Nunavut a déclaré son état d'urgence pour la première fois en mars, selon son rapport annuel.

Alors, que boivent les Nunavummiut ?
Les ventes de spiritueux se répartissaient entre le whisky (39 %), la vodka (28 %), le rhum (17 %) et les liqueurs (10 %).

La NULC a également vendu de plus petites quantités de tequila, de gin, de cognac, de brandy et de bourbon.

Mais la vodka est restée le choix des buveurs dans les communautés et "les clients des achats à distance choisissent principalement de dépenser leur argent en spiritueux", indique le rapport.

Les ventes de spiritueux représentent 65 % des revenus que la NULC perçoit des commandes communautaires.

La bière est grande
Comme par les années passées, les bières canadiennes représentent la plus grande part de la bière vendue par la NULC, avec un total de 10,37 millions de dollars en produits de bière en 2019-2020.

Cela représentait 1 316 000 litres de bière par an (soit plus de 3,7 millions de canettes ou 97 canettes pour chaque habitant du territoire).

La commission a commencé à proposer une plus grande variété de produits, ce qui a fait chuter la part de la bière nationale de 94 % en 2018-2019 à 89 % en 2019-2020.

Cette année, pour la première fois, une bière importée (Stella Artois) s'est classée parmi les cinq meilleurs produits (par unités) au magasin d'Iqaluit.

Les bières préférées étaient :

• Budweiser 854 506 canettes 31 % du marché

• Molson Dry 549 260 20 %

• Molson Canadian 334 872 12 %

• Les 174 108 six pour cent d'Alexander Keith

• Stella Artois 76 217 trois pour cent

Les ventes de bière du magasin de bière et de vin d'Iqaluit ont totalisé environ 162 canettes de bière vendues pour chaque résident de la capitale du Nunavut.

Les produits NuBrew bénéficient d'une pause de la Commission des alcools du Nunavut pour les rendre plus abordables pour les habitants. (Photo d'archive)

En novembre 2019, la NULC a modifié sa structure de majoration pour offrir à NuBrew, brassée à Iqaluit, des réductions encore plus importantes des majorations facturées sur leurs produits.

La NULC ne facture pas non plus de frais d'entrepôt sur les produits NuBrew, comme elle le fait sur toutes les autres bières. Combinés, la majoration et les frais d'entrepôt sur la bière NuBrew sont inférieurs de 2,55 $ / litre à tous les autres produits, selon le rapport de la NULC.

Le vin est mis de côté par les cidres, les panachés
Les clients de NULC préfèrent les vins rouges importés (40 % des ventes totales, en volume) et les vins blancs importés (29 %) aux vins rouges nationaux (13 %) et blancs nationaux (8 %).

Bien que le volume global d'alcool vendu en 2019-2020 ait été supérieur à celui de l'année précédente , les ventes totales de vin (en volume) ont été inférieures de 15 %.

"Une partie de la baisse des ventes de vin semble être causée par une substitution des cidres, panachés et autres produits prêts à boire", indique le rapport.

Les cidres et panachés représentaient 8,4 % du nombre total de litres vendus par la NULC, contre seulement 1,4 % l'an dernier.

Et les panachés et les cidres offerts dans le magasin d'Iqaluit de la NULC ont augmenté de 240 % (en volume) par rapport à l'année précédente, alors que ces produits n'étaient disponibles au magasin qu'une partie de l'année.

"Le NULC ajoutera de nouveaux produits à cette catégorie l'année prochaine pour essayer d'éloigner davantage de consommateurs des spiritueux", indique son rapport.

Les efforts visant à détourner les consommateurs des spiritueux au profit des boissons à faible teneur en alcool semblent fonctionner, a-t-il déclaré.

Les ventes de spiritueux (en volume) ont diminué de 3,1 % en 2019-2020.

À l'heure actuelle, les Nunavummiut ne peuvent acheter des spiritueux que pour les consommer dans les bars et restaurants titulaires d'un permis et en commandant par l'intermédiaire de la NULC.

Ils peuvent également acheter un permis d'importation d'alcool du GN et importer directement d'autres juridictions.

La NULC a également dépensé un montant égal à 18 % de ses bénéfices dans des campagnes de responsabilité sociale pour encourager des habitudes de consommation sûres.

Et qui aime le cannabis ?
Par rapport aux ventes d'alcool, les ventes de cannabis étaient minimes : 0,61 % des revenus avec 11 709 grammes de cannabis vendus en ligne, pour environ 80 000 $ de revenus.

"Les ventes continuent d'être inférieures aux prévisions et le resteront probablement jusqu'à ce qu'il y ait des magasins privés dans les communautés du Nunavut", a déclaré la NULC.

Le GN a apporté des modifications à la Loi sur le cannabis en mars 2020 pour commencer à réglementer les magasins de cannabis et le ministère des Finances prévoyait de commencer à autoriser des entreprises privées à ouvrir des magasins de cannabis en 2020.

Cela ne s'est pas encore produit, et pour l'instant, les seuls endroits où acheter légalement du cannabis au Nunavut à des fins récréatives sont en ligne.

Au début de 2019-2020, les agents de cannabis remettraient 1 $/gramme (ou l'équivalent en gramme) sur toutes leurs ventes à la NULC.

Mais la NULC a déclaré que l'équivalence en grammes était "lourde et difficile à appliquer aux nouveaux formats, tels que l'eau pétillante aromatisée au THC", de sorte que la NULC a travaillé avec les vendeurs pour modifier la structure de majoration.

https://nunatsiaq.com/stories/article/65674no_cannabis_store_for_nunavik...

NOUVELLES 16 OCTOBRE 2018 - 11 H 15 HAE

Aucune succursale de la SQDC n'est prévue pour le Nunavik pour le moment, a confirmé l'agence, mais le système en ligne offrira un service en français et en anglais une fois lancé le 17 octobre.

Alors que la législation fédérale autorise la culture à domicile d'un maximum de quatre plantes de marijuana pour la consommation personnelle, la législation québécoise l'interdit.

https://www.youtube.com/watch?v=qhT17KmZXng
Qiviktailigit(Don't Give Up) - Shauna Seeteenak

https://www.youtube.com/watch?v=w_AlxpJVEew
Prussic - Fok Orff

https://www.youtube.com/watch?v=wVLI5mRH_uY
Hyper-T - Ikpigijatti (your feelings) prod. SinVStyle - (Dir. HyperInuk) - Hyper Inuk Music

https://www.youtube.com/watch?v=BYEszMWKfwI
Samian feat. Shauit // Les Nomades // Vidéoclip

Pages

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.