Qui sont les plus gros consommateurs de cannabis du monde ?

en 2019 sur ce continent, le Nigeria affiche les taux de consommation le plus élevés de la planète.

NOUVELLES ET ACTUALITÉS

Par LaMota09/06/2019

Au Nigeria, bien que cela soit illicite, environ 20,8 millions de personnes consomment du cannabis chaque année dans le pays africain, pour un marché estimé à 15,3 milliards de dollars. Presque toute la demande de la région est approvisionnée par le marché noir, mais selon un nouveau rapport, les points de vue à propos de la légalisation seraient en train de changer. Le Nigéria, et le reste de l’Afrique de façon plus générale, deviendrait actuellement un objectif primordial pour les investisseurs cannabiques les plus précoces.

Quand vous pensez à la destination rêvée des consommateurs de cannabis, vous avez rapidement en tête la Californie ou le Colorado, ou encore le Canada et l'Uruguay. Sachant que le cannabis y est légal et que les secteurs touristiques tournent à plein régime, on pourrait penser que les principales zones de consommation de la planète s’y trouveront. Non ?

D'après un nouveau rapport sur le cannabis et l'Afrique de la société d'analyse New Frontier Data, qui offre des perspectives pour le secteur en 2019 sur ce continent, le Nigeria affiche les taux de consommation le plus élevés de la planète. Les données indiquent que presque 20 % de la population nigériane de plus de 15 ans a consommé du cannabis au cours de la dernière année, et que 12 % en consomment au moins une fois par mois. C'est assez significatif, sachant que la plante est illégale dans la plupart des pays d'Afrique et que les taux de consommation les plus élevés sont généralement associés aux lois les plus progressistes en matière de cannabis.

Mais voilà, la première place revient donc au Nigeria, avec 19,4 % de consommateurs parmi sa population, suivi du Canada avec 15,8 % et en troisième position, les États-Unis avec 15 %. La demande totale de cannabis en Afrique, selon les rapports, est estimée à 37 milliards de dollars. Et une grande partie de la demande régionale (15,3 milliards d’euros) repose sur le Nigeria, le pays le plus peuplé du continent, suivi de l'Ethiopie (9,8 milliards) et du Maroc (3,5 milliards).

De plus, un récent rapport publié par le cabinet de conseil Prohibition Partners estime que, si le marché du cannabis était légalisé en Afrique, il pourrait rapporter plus de 7,1 milliards de dollars en 2023. Mais compte tenu des statistiques du rapport sur la consommation mondiale du New Frontier Data, il semblerait que le Nigeria pourrait facilement atteindre ces estimations seul.

Le rapport régional africain indique que la culture de cannabis est fortement répandue chez les agriculteurs nigérians car elle rapporterait plus et parce que les plantes se développent plus rapidement que d'autres cultures importantes, comme par exemple le cacao. Si les politiciens nigérians choisissaient de créer un marché légal de cannabis, la réglementation devrait inclure l'entrée des cultivateurs actuels, indique le rapport.

Un grand nombre de ces agriculteurs le font par obligation économique. Mais en tant que producteurs actifs, ils seraient immédiatement en mesure de commencer à approvisionner une industrie légale. « L'inclusion de ces producteurs contribuerait également à limiter l'expansion du marché illégal et à réduire l'influence des cartels et des trafiquants de drogue », indique le rapport. Un facteur applicable au reste du continent et qui pourrait faire de l'Afrique une puissance mondiale de la culture de cannabis.

Quelques chiffres dans un contexte global

L'industrie légale du cannabis est devenue mondiale puisqu’en dépit de l'interdiction généralisée, la consommation augmente sur les cinq continents et les attitudes ainsi que les perceptions à l'égard des consommateurs continuent à changer. Cette évolution sociale et culturelle a permis de développer un marché mondial au potentiel énorme pour les parties prenantes, ainsi que des dizaines de secteurs allant bien au-delà du contact traditionnel avec la plante.

Par ailleurs, selon une autre analyse récemment réalisée par New Frontier Data, ils estimaient que 260 millions de personnes dans le monde consommaient régulièrement du cannabis et que la consommation mondiale représentait 344 milliards de dollars. Selon le rapport, les cinq principaux marchés mondiaux de cannabis seraient :

Asie : 132 milliards de dollars
Amérique du Nord : 85,6 milliards de dollars
Europe : 68,5 milliards de dollars
Afrique : 37,3 milliards de dollars
Amérique du Sud : 9,8 milliards de dollars

Comme on peut le constater, l'Asie est considérée comme le plus grand marché mondial de cannabis, car ses données démographiques, ses taux de consommation et les prix moyens des produits ont une grande influence sur la taille du marché de chaque région.

Le rapport a également constaté que les habitudes et la société avaient une influence significative sur la consommation de cannabis d’un continent. Donc, si l'Amérique du Nord montre la voie en matière d'acceptation et d'utilisation de cannabis, l'Asie arrive en tête du nombre de consommateurs grâce à une population et à des pratiques culturelles bien enracinées, même si le cannabis y reste un produit illégal.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.