VALAIS: Bernard Rappaz conteste une amende pour possession de cannabis

Verbalisé après avoir été surpris avec de l’herbe dans ses poches, le chanvrier a vu son amende réduite par le Ministère public.
15.12.2020 à 08:13 par gni

Le Valaisan Bernard Rappaz* a reçu une amende de 300 francs alors qu’il était en possession d’une faible quantité de cannabis illégal. Si cette amende devrait être de 100 francs selon les normes fédérales, le Valais inflige des peines plus élevées si la personne n’admet pas les faits. C’est ce qui est arrivé au célèbre chanvrier, qui a juré que son herbe était légale, du CBD avec une faible teneur en THC.

Après analyse de la substance, il s’est avéré que le cannabis de Bernard Rappaz n’était pas du CBD, raconte «Le Nouvelliste». «Je reçois souvent des échantillons de gens qui veulent fournir la marque de chanvre de CBD légal avec laquelle je collabore. Un échantillon dont je n’avais pas encore eu le temps de contrôler la teneur en THC», a affirmé le chanvrier.

Le Valaisan a alors contesté l’amende d’ordre de 300 francs, qui a été réduite aux 100 francs de départ par le Ministère public, compte tenu des explications de l’intéressé.

*Bernard Rappaz, né le 18 février 1953 à Saxon, est un militant de la dépénalisation du chanvre, ancien vigneron et œnologue diplômé suisse et français, entrepreneur chanvrier, arboriculteur et maraîcher bio-suisse.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.