Dispensaire illégal de cannabis : une absolution pour l’accusé

Avant d’ouvrir, il était allé voir les policiers qui, cependant, n’avaient pas donné suite.

Le 3 août 2020 à 15 h 08 min
Par Claude Thibodeau

Arrêté à l’automne 2018 à l’occasion de perquisitions policières visant des dispensaires illégaux de cannabis, le Victoriavillois Jonathan Faucher a obtenu, lundi, une absolution inconditionnelle.

Juste auparavant, il avait plaidé coupable à une accusation de possession de cannabis en vue de trafic. Il avait été arrêté le 10 octobre 2018 alors que la SQ intervenait dans un commerce de la rue Saint-Jean-Baptiste. Ce jour-là, les policiers avaient frappé à huit endroits.

Mais tout le contexte doit être considéré dans ce dossier, a fait savoir son avocat Me Jean-Philippe Anctil. «Avant d’ouvrir, il était allé voir les policiers qui, cependant, n’avaient pas donné suite. Et puis, il avait obtenu une concession d’un individu de la région de Montréal qui l’assurait que tout était légal avec les papiers qu’il avait en sa possession», a indiqué Me Anctil.

Cette situation particulière a ainsi milité en faveur de l’absolution inconditionnelle. L’homme ne traînera donc pas de dossier criminel.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.