Légalisation du cannabis: peu d'impact sur les routes

Actualités / Faits divers
16 janvier 2020 - 15:47 | Mis à jour : 18:57
Légalisation du cannabis: peu d'impact sur les routes
Par François Drouin, journaliste

La Sûreté du Québec a dévoilé son bilan de l’opération nationale portant sur l'alcool et drogue au volant qui s'est tenue du 28 novembre au 2 janvier. Un peu plus d’un an après la légalisation du cannabis, la SQ enregistre plutôt une légère diminution des cas de conduite avec les facultés affaiblies.

Cette année, 76 personnes ont été arrêtées pour conduite avec les facultés affaiblies contre 80 l'année précédente, une diminution de 4 arrestations. À ceux qui appréhendaient une hausse des conduites avec les facultés affaiblies, les statistiques démontrent le contraire.

«Effectivement, ça ne s'annonce pas comme ça. On verra dans une perspective à plus long terme, mais après plus de 13 mois, il n'y a pas de hausse marquée. En fait, il n'y a pas de hausse du tout», souligne le sergent Claude Doiron.

Au total, 333 opérations policières ont été effectuées au Bas-Saint-Laurent - Gaspésie Îles-de-la-Madeleine. De ce nombre, les policiers ont fait appel à l'appareil de détection approuvé ADA à 98 reprises. Pas moins de 18 personnes ont dû se soumettre aux épreuves de coordination de mouvements (ECM). Ces épreuves sont préliminaires à l'arrestation du conducteur.

«De plus, à la suite d'une modification de la législation, les policiers peuvent aléatoirement procéder à des prélèvements d'haleine sans motif», souligne le sergent Doiron.

Ce dernier précise qu'encore aujourd'hui, la vitesse est le principal facteur contributif aux sorties de route et aux collisions.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.