Cannabis Berne - Projet: Diminuer les risques pour la santé. Le but: autoriser les pharmacies à fournir du cannabis à titre expérimental et sans ordonnance.

https://www.rts.ch/info/regions/berne/8433262-la-ville-de-berne-veut-aut...

Berne
Modifié vendredi à 18:29

La Ville de Berne veut autoriser la vente de cannabis en pharmacie

La Ville de Berne a obtenu l'aval de la commission d'éthique cantonale pour un projet de recherche. Le but: autoriser les pharmacies à fournir du cannabis à titre expérimental et sans ordonnance.
La balle est dans le camp de la Confédération. L'Institut de médecine sociale et préventive de l'Université de Berne va déposer une demande à l'Office fédéral de la santé publique pour pouvoir mener son projet pilote de vente libre de cannabis, a annoncé vendredi la Ville et la haute école.

L'étude doit examiner la faisabilité d'une vente dans les pharmacies. Les participants à cette expérience doivent être âgés de 18 ans au moins, être domiciliés à Berne et avoir consommé du cannabis. Une pharmacie leur sera désignée.

Diminuer les risques pour la santé

Les consommateurs sont nombreux à acheter leur herbe sur le marché noir, pouvant contenir un taux important de THC, de pesticide ou de champignons, a expliqué Matthias Egger le directeur de l'Institut. En vendant la substance dans des pharmacies, des risques pour la santé peuvent donc être évités.

Le dernier mot revient à la Confédération qui doit édicter une autorisation pour mener ce projet pilote.

ats/jc

Publié vendredi à 14:52 - Modifié vendredi à 18:29

D'autres villes veulent se lancer

Plusieurs villes de Suisse, notamment Genève, Bienne, Bâle ou Zurich, ont également manifesté leur intérêt à participer à un projet destiné à légaliser la vente de cannabis.

Le canton de Bâle-Ville souhaite se lancer dans un projet pilote de trois ans autorisant les pharmacies à vendre du cannabis. Mais contrairement à Berne, les 150 adultes qui y participeraient doivent consommer du cannabis pour des raisons médicales.

A Genève, Bienne et Zurich, l'idée serait plutôt d'autoriser des associations contrôlées, des sortes de "cannabis Social Club". Le Conseil d'Etat genevois ne s'est pas encore prononcé.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.