Alcool, cannabis et tabac : Une enquête des Dom a été publiée par l'OFDT : A La Réunion, on fume et on boit moins qu'en Métropole

http://www.ipreunion.com/actualites-reunion/reportage/2016/07/30/alcool-...

Alcool, cannabis et tabac : Une enquête des Dom a été publiée par l'OFDT :
A La Réunion, on fume et on boit moins qu'en Métropole
Posté par IPR il y a 8 heures

Ce jeudi 28 juillet 2016, l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a publié une enquête sur les usages des drogues dans les départements d'outre-mer. Les résultats, recueillis en 2014, tordent le cou aux idées reçues. En comparaison avec l'Hexagone, les Réunionnais fument, boivent et se droguent moins.
Cette étude de l’OFDT s’est concentrée sur les comportements des personnes âgées de 17 à 75 ans habitant en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à La Réunion.

Tabagisme quotidien

L’usage du tabac est plus faible dans les DOM, en particulier en Guadeloupe et en Guyane. En revanche, cela ne se vérifie pas à La Réunion, où 22 % des adolescents et 25 % des adultes affirment fumer tous les jours. Entre 2008 et 2014, seule La Réunion a cependant enregistré une nette hausse du tabagisme parmi les DOM. Durant cette période, la proportion des jeunes Réunionnais fumeurs quotidiens a progressé de huit points. Concernant la e-cigarette, son usage est beaucoup moins répandu. Parmi les adolescents de 17 ans, les niveaux d’expérimentation varient de 30 % en Martinique à 40 % ici. Actuellement, un adulte réunionnais sur cinq vapote.

Alcool

La Réunion se démarque au sein des DOM par le niveau le plus faible de consommation régulière de boissons alcoolisées, chez les adolescents comme les adultes. Cette tendance se voit particulièrement avec les hommes. Ces derniers boivent néanmoins davantage avec l’âge. Du côté des femmes, la consommation régulière d’alcool n’évolue quasiment pas entre la fin de l’adolescence et l’âge adulte.

En 2014, on pouvait compter 36 % de buveurs hebdomadaires dans les Dom contre 48 % en Métropole. Une différence que l’OFDT relie probablement à l’absence de culture vinicole. Effectivement, la consommation de vin y est beaucoup moins importante que dans l’Hexagone.

A l’inverse, les bières et alcools forts sont plus fréquemment consommés tous les jours (3 % à La Réunion).

L’île se démarque notamment par un niveau d’ivresses répétées (au moins trois dans l’année).

Cannabis

La Réunion et la Martinique s’éloignent des autres DOM par des consommations régulières de cannabis. Sur l’île, 12 % des garçons et 4 % des filles de 17 ans fument fréquemment du zamal contre 12,5 et 5,8 en Métropole.

L’étude note cependant que des situations d’abus et de dépendance sont particulièrement marquées chez ces consommateurs.

Plus de décès liés à l’alcool sur les routes réunionnaises

Avec une moyenne annuelle de 220 morts liés à l’alcool sur les routes, l’île enregistre un taux de décès deux fois supérieur à celui constaté en France. Dans les DOM, la part des accidents pour lesquels l’alcool est impliqué est également bien plus élevée qu’en Métropole. Une consommation moindre, mais plus dommageable.

www.ipreunion.com

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.